Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le goût de la réussite

L’ambition est un formidable moteur pour avancer dans la vie. Elle dynamise notre audace jusqu’à frôler parfois la témérité. Elle est source d’adrénaline et certains ne la limitent jamais. Ils veulent aller toujours plus loin et grimper encore plus haut… quitte à se brûler les ailes ! Ainsi, selon Montesquieu « Un homme n’est pas malheureux parce qu’il a de l’ambition, mais parce qu’il en est dévoré ». Toute la différence est là !

Ce désir ardent de réussite peut donc être aussi bénéfique qu’il peut devenir dangereux s’il n’est pas contrôlé. L’ambition garde d’ailleurs une certaine connotation péjorative. Pour certains, elle est assimilée à une forme de narcissisme qui conduit à l’agressivité. On parlera alors de « carriériste » ou de « jeune loup » prêt à « tuer le maître ». Une telle ambition ne grandit pas l’humain, car elle est presque toujours assortie d’une perte de ses valeurs. C’est sur une autre voie, celle qui permet d’atteindre le plein épanouissement, que je souhaite vous emmener.

Comment se traduit une saine ambition ?

Elle nous permet de construire notre identité dans un environnement social et conduit à ressentir la satisfaction de soi. Il n’y a pas de petite ou de grande ambition. Il y a tout simplement une envie profonde de ne pas passer à côté de sa vie. Si certains ont pour ambition de voir aboutir un projet humanitaire collectif, d’autres mettent tout en œuvre pour faire fortune. L’important c’est que cette ambition soit compatible avec ce que nous sommes vraiment.

Guide offert : "2x plus de chances de réussir sa carrière professionnelle"

Si cela nous paraît naturel aujourd’hui, il ne faut pas oublier qu’il n’en fut pas ainsi pendant des décennies. Tout d’abord, l’ambition professionnelle fut longtemps exclusivement réservée aux hommes.

Le désir de la majorité des pères était de voir leur fils accéder à un poste supérieur à celui qu’ils occupaient. Ainsi l’instituteur rêvait qu’il devienne professeur, tandis que le médecin généraliste souhaitait qu’il embrasse une carrière de chef de clinique. C’était une façon de projeter leurs rêves non réalisés et de les rendre concrets par l’intermédiaire de leur descendance. Quant aux mères, elles souhaitaient avant tout que leurs filles atteignent un niveau social plus élevé que le leur, en épousant un homme d’une condition supérieure.

Mais pas toutes ! Sur ce sujet, j’ai une histoire que l’on m’a contée : il y a plusieurs dizaines d’années, l’amie d’une grand-mère dit à sa petite fille de 12 ans : « comme tu es mignonne et intelligente ! Tu te marieras à un ingénieur ». Une fois cette amie partie, la grand-mère dit à sa petite fille : « comme tu es intelligente…ce sera toi l’ingénieur ! ».

Maintenant les mentalités ont profondément changé. Il est plus souvent admis que les hommes n’ambitionnent pas forcément de « faire carrière ». Ce n’est plus vraiment une obligation, ni même une trajectoire qui correspond à l’époque où nous vivons. Le fils de notaire qui doit reprendre la charge ou la fille du pharmacien qui n’oserait pas refuser de succéder à son père dans l’officine sont, fort heureusement, des habitudes en voie de disparition. Chacun a le droit d’avoir ses propres ambitions et de suivre son chemin selon son gré.

Quand ambition rime avec épanouissement

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les femmes et les hommes vivaient pour travailler et fonder une famille. Tels étaient leurs deux grands projets de vie. À présent, nous sommes passés dans une société de désir dans laquelle il est normal de revendiquer le droit à l’épanouissement ; ce bien-être émotionnel qui peut se définir comme la réussite de sa vie professionnelle, tout en préservant sa vie familiale et personnelle.

Comment se fixer des objectifs ambitieux ?

Quelle que soit votre ambition, le chemin du succès nécessite d’avoir une bonne connaissance de soi. En effet, se donner des buts inaccessibles est toujours une source de déception. S’il est important d’avoir une bonne confiance en soi, la surestimation de ses compétences est dangereuse. Donc avant de se fixer des objectifs ambitieux, il faut prendre le temps de faire un bilan personnel en se posant les bonnes questions :

  • Quelles sont mes possibilités de progresser dans ma vie professionnelle ?
  • Mes projets sont-ils raisonnablement compatibles avec mon organisation personnelle et celle de ma famille ?
  • Suis-je prêt à revoir mon organisation personnelle pour donner corps à mes projets ?
  • Qu’est-ce qui me manque et où trouver les ressources ?

Ce n’est qu’à partir de cet « état des lieux » objectif que chacun est en mesure de construire une stratégie ambitieuse pour réussir professionnellement sans sacrifier sa vie personnelle et familiale.

Comment mettre en œuvre des objectifs ambitieux ?

Vous savez quels sont vos atouts pour réussir, quelles sont vos forces et vos faiblesses, et le cas échéant, comment les combler. Il est temps de vous retrousser les manches pour donner libre cours à votre ambition.

Le plus gros challenge sera de concilier vos valeurs et vos ambitions. La crainte de fragiliser votre vie personnelle et familiale au profit de votre vie professionnelle peut vous freiner momentanément, mais cela ne doit pas vous arrêter. Si vous avez pris le temps de faire votre bilan personnel et de mettre en place tous les moyens nécessaires pour les mener de front, vous avez tout en main pour réussir.

Les objectifs que vous vous êtes fixés demanderont certainement de procéder à certains changements. Il faudra peut-être accepter de perdre un peu, mais cela vous permettra de gagner beaucoup et d’arriver au plein épanouissement. Revoir son organisation n’est pas toujours facile, mais si vous appliquez le principe de Pareto ou loi des 80/20, vous apprendrez rapidement à rentabiliser chaque minute de votre temps. Vous serez plus efficace dans votre travail et plus serein dans votre environnement familial. Petit à petit, vous découvrirez qu’il est possible d’avoir une vie professionnelle enrichissante, tout en préservant des moments pour l’ensemble de votre famille et d’autres rien que pour vous.

Enfin, être ambitieux demande un investissement personnel important à ne pas sous-estimer voire parfois des qualités de marathonien. Car, si la réussite comporte souvent un sprint final, il ne faut jamais oublier que le désir de réussite exige de la persévérance pour tenir tout au long de la course.

À tous celles et ceux qui ont de l’ambition et qui souhaitent voir leur projet professionnel réussir, je vous donne rendez-vous à la rentrée. Le programme #WOMACCELERATOR a l’ambition de vous accompagner, pas à pas, sur le chemin de votre réussite !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guide offert : "2x plus de chances de réussir sa carrière professionnelle"

error: Content is protected !!

Guide offert :  2x plus de chances de réussir sa carrière professionnelle