Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

Avez-vous déjà cherché à contacter quelqu’un ? Vous a-t-on déjà contacté.e ? Comment avez-vous créé votre carnet d’adresses ? Quelle attitude avez-vous adoptée pour vous faire connaître et faire connaître votre entreprise ? Où et quand avez-vous rencontré les bonnes personnes pour avancer, évoluer, innover ?

Le numérique a bouleversé nos habitudes professionnelles. Aujourd’hui, pour bien réseauter, il faut avant tout networker. Et pour atteindre celles et ceux qui vont nous aider à faire grandir nos projets professionnels, mieux on est préparé, plus on réussit nos rencontres. Voyons ensemble les clés de votre réussite. 

networkeuse

Networkeuse, c’est quoi au juste ?

Le mot “network” signifiant “réseau”, un « networker » ou une “networkeuse” est une personne qui se crée un réseau, en travaillant d’une part sur les réseaux sociaux mais aussi en « live ». 

Après avoir identifié vos objectifs, votre but est d’entrer en contact avec une ou plusieurs personnes identifiées pour créer ou renforcer un réseau de relations sur le long terme. Tout bon manager qui se respecte « networke » pour accroître son activité, améliorer ses connaissances ou étendre sa sphère d’influence.

Networker, à quoi ça sert ?

Être au bon endroit au bon moment, c’est la base du networking !

En effet, par simple échanges de connaissance, de services ou de passions entre professionnels, un networker ou une networkeuse se crée un réseau de relations de manière spontanée, régulière et durable, pour :

  • Trouver un emploi,
  • Recruter de nouveaux collaborateurs,
  • Trouver des clients,
  • Identifier de futurs fournisseurs,
  • Agrandir son réseau de contacts. 

La proximité est un élément clé du networking. Mais comme pour recevoir, il faut avant tout donner, il peut aussi vous arriver de servir la communauté, tout simplement.  

Un peu comme un partenariat gagnant-gagnant, le networking peut apporter un ou plusieurs des bénéfices, tout en mettant l’humain au cœur de la relation. Un avantage indéniable pour :

  • Ne pas passer plus de temps que nécessaire pour atteindre vos objectifs ;
  • Avoir une vision à long terme ;
  • Vous faire connaître dans votre milieu professionnel ;
  • Faire reconnaître vos compétences et votre expertise ;
  • Développer/accroître votre visibilité ;
  • Échanger avec vos pairs sur les bonnes pratiques de la profession ;
  • Rester informé.e des actualités du marché et découvrir des nouveautés en avant-première ;
  • Développer votre réseau commercial et acquérir de nouveaux clients.

Comment faire rimer « networker » et efficacité ?

Pour être efficace, il est indispensable de se préparer au mieux et de s’organiser en conséquence. 

Pour ce faire, que vous soyez novice, networker-sceptique ou expert en la matière, le schéma d’un bon networking repose sur les mêmes principes clés : 

  • Définissez vos objectifs, ciblez précisément les personnes, entreprises ou groupes de personnes à contacter et élaborez votre plan d’actions ; qui souhaitez-vous contacter, quand et comment ?
  • (Re)prenez contact : nouvelles relations professionnelles, anciens collègues ou camarades de classe perdu.es de vues, contacts familiaux et amicaux, etc. faites le point sur ceux qui vous entourent ;
  • Rejoignez des communautés : sortir de sa zone de confort en adhérant à une association, un réseau d’entraide (Mesdames, ayez pour vous lancer le réflexe « réseau féminin » !) ou une organisation professionnelle est un bon moyen de se créer des contacts ;
  • Entretenez quotidiennement votre réseau : chaque jour, chaque heure, chaque minute, prenez le temps de mettre à jour les informations que vous récoltez et de les vérifier régulièrement ; il y a tant de changements possibles chez vos contacts (job, entreprise, situation géographique, etc.) !
  • Restez à l’écoute du marché : “un homme ou une femme averti.e en vaut deux”, en étudiant les autres, vous serez plus vigilant et donc prêt à réagir ;
  • Réagissez ! Likez, commentez, partagez, félicitez, souhaitez la bienvenue, remerciez, encouragez aussi souvent que possible. C’est la base du networking sur les plateformes professionnelles comme LinkedIn (22 millions de membres en France en 2021), Instagram ou  même Twitter
  • Donnez pour recevoir : sollicitez votre réseau pour demander des conseils et en retour vous obtiendrez des recommandations ;
  • Organisez des rencontres : communiquer, c’est bien, se voir en vrai c’est encore mieux ; pensez à vous retrouver autour d’un café, afterwork, ou séminaire. Si le virtuel est au cœur du réseautage (réseaux sociaux, mails, conversations en visioconférence, etc.), rien ne remplace la rencontre physique. C’est souvent grâce à elle que les opportunités se concrétisent !
  • Rendez-vous à des soirées de networking : pour mailler, il faut voir et être vu. Mais ne vous dispersez pas, privilégiez la qualité d’un événement à la quantité ;
  • Personnalisez vos relations : apprenez les prénom et nom des personnes avec lesquelles vous souhaitez entrer en contact, comme avec celles qui constituent déjà votre réseau. Ainsi, de simples relations de travail déboucheront peut-être sur de vraies opportunités de business.

Un bon conseil Womaccelerator : lors d’une soirée de networking, rien ne sert de courir après l’intégralité des convives. Adressez-vous plutôt aux bons interlocuteurs, ceux qui seront pertinents par rapport à votre objectif et choisissez bien les messages que vous souhaitez faire passer. Miser sur la qualité est toujours une stratégie payante !

A lire aussi  Cultiver des relations de qualité | La voie du bonheur

5 conseils pour bien débuter en tant que networker.euse 

Le networking, c’est comme tout, il faut bien se lancer un jour !

Quelle que soit votre expérience professionnelle, sachez que vous ne partez pas de zéro. Vous savez faire beaucoup de choses, alors si vous êtes prêt, votre 1ère mission consiste à appliquer ces quelques conseils :

  1. Le pitch 

Connaissez-vous l’adage de Coco Chanel « Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression » ?

Un bon networker doit avant tout maîtriser les fondamentaux de la communication relationnelle. Pour ne pas être démuni lors du premier contact, préparez votre pitch de présentation à l’avance. Il doit être court, clair et concis mais néanmoins captivant. Apprenez-le et soyez prêt.e à le restituer à la première occasion (attention à ne pas donner l’air de le réciter par cœur !). Et n’oubliez pas de travailler aussi votre communication non verbale (posture, confiance en soi, intonation, image, etc.) ;

  1. Les réseaux sociaux professionnels : formation, expérience, centres d’intérêts, etc. votre meilleure carte de visite, c’est vous ! Avoir un profil LinkedIn (ou Twitter) à jour, c’est essentiel. Choisissez les bons mots et organisez-les au mieux pour faire savoir qui vous êtes, ce que vous savez faire et ce que vous avez à proposer (ou à apporter bien sûr !)
  2. Le carnet d’adresses : à créer, enrichir et à mettre à jour au fil du temps ! Renseignez-vous et (re)contactez toutes celles et ceux avec qui vous avez été en relation un jour. Dans un monde en perpétuelle évolution, cet outil est votre meilleur atout. N’oubliez pas que rien ne sert d’entrer en relation avec trop de personnes, le plus important est de rester en contact avec les premiers arrivés. Et, je vous le garantis, si retrouver d’anciennes relations représente un intérêt pour réseauter, c’est aussi un plaisir !
  3. L’événement : sportif, culturel, passion ou salon professionnel, allez-y de bon cœur et faites-vous plaisir ! Non seulement, c’est un bon moyen d’échanger autrement et d’entretenir votre réseau, mais si en plus vous pouvez y prendre du plaisir, c’est gagné pour votre équilibre personnel ;
  4. L’estime de soi : soyez pro et proche, sans toutefois être intrusif. En toute situation, soyez fier de vous et de votre parcours tout en sachant rester humble et naturel. C’est votre authenticité qui vous démarquera des autres ! 

 

Un bon conseil Womaccelerator pour un rendez-vous professionnel réussi ? C’est pitcher son projet, écouter, rebondir, oser proposer une prochaine entrevue ou à défaut, récupérer 3 nouveaux contacts. Car, c’est bien connu : “qui ose, gagne !”

A lire aussi  Les codes politiques | L'importance de les comprendre

Quels sont les pièges à éviter ?

En voulant à tout prix networker, vous risquez d’en faire trop. Attention à ne pas paraître trop “pushy”, car vous pourriez provoquer l’effet inverse : faire le vide autour de vous. 

Quelles sont donc les erreurs à ne pas faire

  • Aller à votre rendez-vous réseau sans un objectif clair, car cela ne vous aidera pas à identifier les personnes clé pour votre projet.
  • Lors d’une soirée de networking, veillez à ne pas être trop insistant auprès de prospects potentiels, cela pourrait les faire fuir. 
  • Mettez-vous en avant mais gardez toujours une distance pour ne pas investir la zone de confiance de votre interlocuteur. 
  • Évitez autant que possible d’envoyer un e-mail à l’adresse personnelle (respectez les limites perso/pro). 
  • Enfin, s’il est de bon ton de faire preuve de dynamisme en occupant le terrain des réseaux sociaux, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès en multipliant les publications : dans la vie, tout est toujours question d’équilibre !

Vous l’avez compris, la réciproque est vraie : bien utilisée, la pratique du networking est redoutable pour vous démarquer dans le secteur fortement concurrentiel qu’est le monde de l’entreprise.

Lire aussi notre article Comment entretenir de bonnes relations professionnelles ?

Maintenant que vous avez toutes les cartes en mains, posez-vous la question : êtes-vous un.e networkeur.euse dans l’âme ? Avez-vous envie de le devenir pour gagner en efficacité professionnelle, pour vous et votre entreprise ? Êtes-vous prêt.e à cibler, rencontrer, discuter et recommencer, et ce tous les jours sur le long terme ?

N’oubliez pas que plus les membres de votre réseau entendront parler de vous, plus ils penseront que vous êtes dynamique, impliqué.e, engagé.e, et donc probablement essentiel.le. 

Et pour finir, un proverbe africain qui illustre bien la pensée Womaccelerator sur le sujet : « Si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin, marchons ensemble ».  

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •