Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retranscription texte de la vidéo : Comment l’IA va impacter tous les marchés dans un avenir proche

Lise Bachmann : Bonjour Michel Chalhoub !

Michel Chalhoub: Bonjour Lise !

Lise Bachmann : Je suis enchantée de te recevoir aujourd’hui pour une interview autour de l’intelligence artificielle. Michel, tu es doctorant en intelligence artificielle.

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Michel Chalhoub: Tout à fait.

Lise Bachmann : Dans le marché du retail et notamment du luxe.

Michel Chalhoub: Exactement.

Lise Bachmann : Et tu es en train de publier sur la Harvard Business Review avec l’éminent Marcel Saucet.

Michel Chalhoub: Tout à fait, mon directeur de thèse.

Lise Bachmann : Une thèse qui sortira en 2021.

Michel Chalhoub: Exactement.

Lise Bachmann : Donc, Michel, est-ce que tu peux nous en dire plus sur toi-même et sur ta passion pour l’intelligence artificielle ?

Michel Chalhoub: Alors, j’ai une passion en général pour les nouvelles technologies. On grandit avec les technologies, on a une entreprise familiale dans le luxe et on a toujours tourné autour de la technologie, et maintenant, on est en pleine digitalisation depuis 4 à 5 ans et ça m’a amené dans ma thèse à aller dans le digital justement.

Lise Bachmann : D’accord, très intéressant. Et donc, tu es franco-syrien, est-ce que cette entreprise du luxe est aussi sur plusieurs pays ?

Michel Chalhoub: Tout à fait, elle est dans tout le Moyen-Orient. Elle est basée maintenant à Dubaï, mais elle touche le Koweït, l’Arabie Saoudite, enfin, beaucoup de pays du Moyen-Orient.

Lise Bachmann : D’accord, très intéressant. Et donc, en quoi l’IA va transformer ce marché du luxe ?

Michel Chalhoub: Alors, l’IA est un outil et elle transforme le marché de luxe comme elle va transformer tous les marchés, sachant qu’elle facilite les tâches et nous permettra de prendre des décisions que nous ne pourrons pas prendre tout seul sans la connaissance que l’IA nous donnera.

Lise Bachmann : D’accord. Tu peux nous donner un business case, justement, un cas concret ?

Michel Chalhoub: Bien sûr. On va donner un exemple. En 2013, Amazon a amené le brevet DE “PREDICTIVE SHIPPING” qui va leur permettre de nous livrer le besoin avant même qu’on les achète, je vais donner un exemple, imaginons qu’on achète du papier toilette tous les deux mois.

Lise Bachmann : Oui.

Michel Chalhoub: Ils ont cette donnée là. Tous les un mois et demi, ils vont envoyer le papier toilette chez nous. Si on en reçoit chez nous, autant le payer sur place sans devoir se déplacer. Parce que du moment qu’ils ont la donnée qu’ils ont aujourd’hui et qu’ils nous envoient tout ce qu’il nous faut, tant que c’est de la bonne qualité, on ne va plus se déplacer.

Lise Bachmann : Mmh mmh.

Michel Chalhoub: On va tout acheter chez Amazon, ils ont un monopole du marché.

Lise Bachmann : D’accord. Pour toi, c’est donc en place dans combien de temps cette technologie.

Michel Chalhoub: C’est très compliqué à mettre en place parce que si jamais le client ne veut pas le produit, il faut qu’il y ait un warehouse assez proche pour le stocker donc ça coûte, il faut créer les warehouse pour tout ranger. Il faut que la livraison soit rapide et efficace. Donc, il y a quand même tout un système à mettre en place et pas simplement l’IA qui va savoir et on envoie, parce que forcément il faut stocker, il faut avoir le stock quelque part.

Lise Bachmann : D’accord.

Michel Chalhoub: C’est quand même compliqué.

Lise Bachmann : Il y a toute une logistique. D’ailleurs, on sait qu’Amazon c’est avant tout une entreprise logistique.

Michel Chalhoub: Exactement.

Lise Bachmann : Et alors, l’IA dans le luxe, donne-moi un business case dans le luxe. Est-ce que tu as un Business Case qui pourrait illustrer l’IA dans le luxe ?

Michel Chalhoub: Alors, justement, dans le luxe, l’IA prend beaucoup de temps à s’implémenter parce que le luxe a toujours son principe de code où ils veulent rester assez vieux jeu, on va dire, mais si on voit il y a quelques années quand Bernard Arnault disait que le luxe ne va pas faire de e-commerce parce que l’e-commerce n’est pas dans l’école de luxe, car le luxe est une expérience, et maintenant toutes les marques de luxe font du e-commerce.

Lise Bachmann : D’accord.

Michel Chalhoub: Forcément, ça va être la même chose pour l’IA. Aujourd’hui, c’est généralement plutôt utilisé peut-être pour le suply chain ou l’écosystème CRM. Mais dans le retail, surtout en magasin en off-line, l’IA n’est pas très utilisée. Il y a encore des cas comme Sephora où il y a des IA, pas de magics mirors mais des IA qui mettent du maquillage sur le visage. C’est une sorte de reconnaissance faciale où il y a un peu d’IA dans le luxe.

Lise Bachmann : Oui.

Michel Chalhoub : Mais une grande utilisation, une stratégie autour de l’IA ne se fait pas encore dans le luxe.

Lise Bachmann : D’accord. Et alors, justement, comment vois tu cette IA dans le luxe dans 10 ans ? Fais-nous un descriptif s’il te plaît Michel, de qu’est-ce qu’on va faire dans 10 ans pour acheter un sac à main Louis Vuitton ?

Michel Chalhoub: Alors, on va donner un cas de reconnaissance faciale, on regarde les produits, on veut prendre un sac à main. On a plusieurs produits, et on hésite. Forcément, il y a quand même beaucoup de produits chez Louis Vuitton.

Lise Bachmann : Oui.

Michel Chalhoub: On hésite entre plusieurs produits, il peut y avoir potentiellement une IA qui analyse toutes nos expressions faciales et qui va dire qu’à 75 %, on préfère ce produit-là, à 72 %, celui-là, mais à 82 %, le niveau de joie est plus élevé avec ce produit-ci, donc, même si nous, nous ne savons pas lequel on voudrait, l’IA pourra nous dire : je l’ai vu, je le sais, c’est celui-là que tu as préféré.

Lise Bachmann : D’accord.

Michel Chalhoub: Tout comme l’IA pourrait savoir qu’il y a 10 ans, à telle date précise, on a acheté un sac qui était d’une certaine couleur, d’une certaine forme, d’une certaine portabilité, et ces facteurs-là seront toujours peut-être des facteurs de choix pour nous aujourd’hui. Et cette IA pourra le savoir et nous proposer ces produits-là pour adapter l’offre en fonction du client.

Lise Bachmann : C’est redoutable ce que tu es en train de nous expliquer là. C’est passionnant vraiment. Je te remercie Michel. Je retiens aussi quelque chose de très joli, c’est le niveau de joie qui s’identifie sur notre visage finalement, et qui permet de détecter vers quel produit le consommateur va s’orienter. Michel, merci beaucoup pour ce témoignage sur l’IA dans le luxe. Nous te retrouvons bientôt pour une autre interview. N’hésitez pas, si cette vidéo vous a inspiré, à la liker et à la partager. Merci Michel.

Michel Chalhoub: Merci.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves