Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

Vous souhaitez investir dans la pierre ? Vous ne cessez de repousser votre projet, car la gestion immobilière vous effraie ? Vous êtes au bon endroit ! Depuis quelques années, investir dans la pierre papier tend à se démocratiser. Attachés à l’immobilier classique, les Français se tournent peu à peu vers un autre type d’investissement : l’immobilier indirect. Eh oui, réaliser une acquisition sans avoir à se soucier des obligations afférentes paraît idyllique. C’est bien ce que propose l’investissement en SCPI. Toutefois, la pierre papier est encore très méconnue des épargnants. Womaccelerator vous explique tout !

Investir dans la pierre papier

Les différents types de SCPI 

Vous hésitez entre la SCPI ou l’achat immobilier ? Vous êtes perdu.e parmi la multitude d’informations trouvées sur le web ? Ce n’est rien. Womaccelerator lève le voile sur l’immobilier papier !

 

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), plus communément connue sous le nom de « pierre papier » se définit comme étant une société de personnes qui permet de faire l’acquisition d’actifs immobiliers, parmi lesquels : 

 

  • des commerces ; 
  • des bureaux ; 
  • des hôtels ; 
  • des locaux résidentiels ou d’habitation.

 

Par définition, la pierre papier est bel et bien du « papier ». En effet, vous souscrivez des parts. Il ne s’agit pas d’un achat immobilier direct. Le placement en SCPI est la propriété de plusieurs investisseurs. Le patrimoine est divisé en parts, dont les associés ont fait l’acquisition. Aujourd’hui, on dénombre 3 grandes catégories de SCPI : 

 

  • les SCPI de rendement ; 
  • les SCPI fiscales ;
  • les SCPI de plus-value ou de capitalisation.

 

De même, il existe plusieurs façons d’investir dans l’immobilier papier. Ainsi, vous pouvez : 

 

  • Acheter vos parts au comptant. Cela signifie que vous procédez en direct à l’achat de vos parts. Pour des raisons fiscales, si vous souhaitez investir au comptant, il est préférable de n’être ni imposable, ni propriétaire d’immobilier locatif.

 

  • Faire l’acquisition de vos parts à crédit. Pour faire l’acquisition de parts de SCPI, vous pouvez financer tout ou partie de votre investissement au moyen d’un prêt bancaire. Aussi, il n’est pas toujours aisé de décrocher un tel financement. Si vous éprouvez quelques difficultés, n’hésitez pas à contacter directement la société de gestion de la SCPI concernée : certaines disposent d’un partenariat avec un établissement financier, ce qui facilite l’octroi du crédit. De plus, acquérir ses parts à crédit est une excellente façon d’optimiser sa fiscalité.

 

  • Investir en parts au sein de son assurance-vie. Certains contrats d’assurance-vie en unités de compte vous proposent d’investir sous forme de parts de SCPI. Malheureusement, le choix n’est pas illimité : vous devez choisir parmi la sélection de parts opérée par l’établissement bancaire ou d’assurance. En choisissant ce type d’investissement, vous bénéficiez de la fiscalité privilégiée du régime des assurances-vie.

 

  • Acquérir des parts par le biais du démembrement temporaire de propriété. Pour une durée de 10 à 15 ans, vous pouvez acheter l’usufruit temporaire ou la nue propriété temporaire de parts de SCPI. Si vous achetez l’usufruit, vous achetez le droit de toucher des revenus réguliers pendant une période donnée. Toutefois, lorsque le délai est écoulé, vous ne percevez plus aucun revenu. En cas d’acquisition de la nue-propriété, vous n’êtes pas imposé durant le délai du démembrement de propriété. À terme, vous récupérez votre bien ainsi que les revenus afférents.

 

A lire aussi  Fiscalité assurance vie : comment êtes-vous imposé ?

Pour investir dans la pierre papier, Womaccelerator vous recommande de prendre le temps de bien définir votre projet. Vous devez déterminer avec certitude la catégorie de SCPI qui correspond le mieux à vos attentes. 

 

  • Votre objectif est d’obtenir un complément de revenus ? Dans ce cas, la SCPI de rendement est faite pour vous ! C’est la grande majorité des SCPI présentes sur le marché. 90 % des structures qui investissent dans la pierre papier sont des SCPI de rendement. Sa force réside dans la régularité des distributions effectuées, lesquelles interviennent tous les mois ou tous les trimestres, directement sur votre compte en banque.

 

  • Vous souhaitez réaliser une plus-value ? L’idéal est d’investir dans une SCPI de capitalisation. Pour espérer valoriser les parts acquises lors de la revente, ces structures investissent exclusivement au sein de parcs immobiliers porteurs (sur des marchés immobiliers en développement, sur de bons emplacements…). 

 

  • Votre souhait est de bénéficier d’avantages fiscaux ? La SCPI fiscale permet d’obtenir les mêmes avantages fiscaux qu’en immobilier réel. À l’heure actuelle, investir dans les SCPI « Pinel », « Malraux » et « déficit foncier » permet de défiscaliser son investissement papier.

Les avantages d’investir dans la pierre papier

Vous souhaitez effectuer un placement dans la pierre papier ? Cependant, vous souhaitez connaître les avantages d’un tel investissement ? N’ayez crainte, Womaccelerator vous dit tout ! 

 

La pierre papier comporte de nombreux avantages. Par son biais, il est même possible d’investir vert ! Pour cela, vous pouvez vous tourner vers PFO2, la première SCPI verte du marché immobilier. Womaccelerator s’engage pour l’environnement aux côtés de « Cœur de Forêt » : nous proposons à tous les adhérents de notre programme 100 % digital de souscrire à une action verte ! 

 

A lire aussi  Investir pour défiscaliser en 2021

Avant de procéder à un investissement, il est donc fondamental de connaître les avantages qu’il procure. En l’espèce, effectuer un placement financier en SCPI est synonyme de : 

 

  • Création et/ou diversification de son patrimoine. La SCPI est ouverte aux particuliers ainsi qu’aux professionnels. Grâce à l’immobilier indirect, vous pouvez commencer à vous constituer un patrimoine et améliorer votre qualité de vie. Le placement dans la pierre papier est une excellente façon de diversifier son patrimoine afin de se prémunir contre les risques inhérents au monde de l’investissement.

 

  • Accessibilité et flexibilité budgétaire. Le marché de l’immobilier d’entreprise devient accessible à tous, particuliers comme professionnels. Vous n’avez pas à investir un montant spécifique : vous achetez le nombre de parts que vous souhaitez, selon le prix d’acquisition de ces dernières.

 

  • Absence de contrainte de gestion. Dans le cadre de l’immobilier papier, des sociétés de gestion, agréées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), ont la charge de la gestion immobilière de l’immeuble. Vous ne vous occupez de rien ! 

 

  • Facilité de souscription. Finie la paperasse à n’en plus finir ! Pour acquérir des parts de SCPI, il suffit de remplir un bulletin de souscription, sans même passer devant le Notaire. L’immobilier indirect permet de gagner du temps.

 

  • Rentabilité de l’investissement. Avec un rendement moyen de 3 % à 6 %, le placement en SCPI demeure attractif. La stabilité locative accroît cet aspect. En effet, les baux commerciaux sont d’une durée de 3 ans, 6 ans ou 9 ans, ce qui explique les rares changements de locataires.

 

  • Risque financier mutualisé. En matière de pierre papier, l’investissement locatif repose sur différents biens de nature différente, répartis sur plusieurs secteurs géographiques. Il s’agit d’un véritable avantage. Si un immeuble, dont la SCPI est propriétaire, connaît une difficulté, l’impact pour l’épargnant est moindre. En effet, les autres placements permettent de pallier l’obstacle rencontré. À titre d’exemple, il peut s’agir d’un impayé de loyer ou d’un sinistre. Pour qu’il y ait mutualisation du risque, il faut posséder plus d’un actif immobilier. Pour une protection optimale, vous pouvez aussi investir dans plusieurs SCPI.

 

Les risques liés à l’investissement en SCPI

 

Désormais, vous connaissez tous les avantages liés à la pierre papier. Toutefois, à chaque investissement, son lot d’inconvénients. Womaccelerator vous informe quant aux risques du placement en SCPI ! 

 

Comme tout investissement immobilier, placer son argent dans une SCPI présente un certain nombre de risques qu’il est nécessaire de prendre en considération avant de vous lancer.

 

  • Le capital n’est pas garanti. La pierre papier peut générer des risques de perte de capital. En effet, la somme investie n’est pas garantie. Vous pouvez la perdre, comme vous pouvez réaliser une belle plus-value à terme. Aussi, la valeur des parts dépend de l’état du marché immobilier actuel qui peut être mouvant. Ainsi, l’investissement n’est pas sécurisé à 100 % et est soumis aux aléas du marché de l’immobilier. Le conseil de Womaccelerator : pour diminuer l’impact sur vos revenus propres, pensez à diversifier votre patrimoine.

 

  • Les vacances locatives. La distribution de dividendes est intrinsèquement liée au taux d’occupation des biens immobiliers détenus par la société civile. Il est important de prendre en compte le contexte économique qui peut être à l’origine d’une baisse des revenus locatifs. Toutefois, la stabilité locative est également l’un des avantages de la SCPI : le régime des baux commerciaux ne permet pas une rotation régulière des preneurs. 

 

  • Les frais d’entrée. En SCPI, vous devez vous acquitter de frais d’entrée. Ils représentent 10 % de la part acquise. Ils sont prélevés à l’entrée ou à la sortie de l’associé.

 

  • La sortie de l’associé. Comme dans toute société, l’associé peut décider de se retirer. Il est possible que cette sortie prenne du temps, le temps pour la SCPI de trouver acquéreur pour vos parts. Et, dans certaines SCPI, des commissions de sorties peuvent être appliquées. Ils ne doivent pas être confondus avec les frais de souscription prélevés à la sortie de l’associé.

 

  • Un investissement sur le long-terme. Le placement dans la pierre se fait à long-terme. Il en est de même pour l’immobilier papier ! Il est recommandé une durée de détention d’au minimum 8 ans. 

 

  • La fiscalité de la SCPI. Lorsque vous procédez à la souscription de parts, vous ne possédez pas directement un bien immobilier. Toutefois, vous serez imposé au même titre. 

Notre Wom-Conclusion : Désormais, la pierre papier n’a plus de secret pour vous ! Toutes les clefs pour investir dans l’immobilier indirect se trouvent entre vos mains. Une fois les risques évalués, investir en SCPI, c’est la garantie d’un placement rentable, dépourvu des contraintes de l’immobilier classique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •