Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’indépendance financière est un élément important qui nous permet de gagner notre liberté. Soit indépendante ma fille, me disait ma mère. « L’argent est le nerf de la guerre », écrivait Catherine de Médicis dans une lettre à l’ambassadeur d’Espagne en août 1570. Cinq siècles plus tard, cette affirmation est toujours d’actualité. Alors, comment augmenter ses revenus ?

Les moyens sont nombreux et quelques-uns sont plus efficaces que d’autres. Mais en toutes circonstances, augmenter ses revenus rapidement nécessite de faire preuve d’audace, mais aussi de circonspection. C’est pourquoi j’ai regroupé dans cet article les 11 pistes les plus intéressantes. Vous constaterez que les deux premières sont à la portée de toutes et tous et ne demandent aucun investissement !

augmenter ses revenus

1 — Optimiser ses dépenses

Pour faire fructifier son argent, il faut d’abord apprendre à le gérer. Cela ne signifie pas une réduction drastique du montant global de ses dépenses, mais un contrôle judicieux pour faire en sorte qu’elles soient le plus productives possible. En somme, commencer par gérer de manière efficace son budget est la première étape pour optimiser ses revenus.

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Noter ses dépenses au quotidien

Nous avons la fâcheuse habitude de dépenser de petites sommes quotidiennement, alors que ces achats ne nous apportent pas une réelle satisfaction. C’est le journal que l’on ne prend pas toujours le temps de lire, la tentation de remplir son caddy avec des produits périssables, dont nous laisserons peut-être passer la date limite de consommation… Selon la FAO (Food and Agriculture Organization), un tiers des produits alimentaires sont jetés. Rien qu’avec cela, l’Europe pourrait nourrir un milliard d’habitants. 

Nous sommes sollicités en permanence par des offres alléchantes. C’est en prenant l’habitude de noter quotidiennement l’ensemble de vos dépenses, en préparant soigneusement la liste des articles dont vous avez besoin, avant de partir faire vos courses, que vous découvrirez rapidement qu’il est possible de supprimer certains achats sans intérêt majeur. Les sommes économisées ainsi pourront être investies d’une manière plus judicieuse et vous éviterez le gaspillage.

Faire le tour de ses contrats

Je vous conseille de relire attentivement l’ensemble des contrats que vous avez conclus. C’est une piste qui ne demande aucun investissement et qui peut s’avérer très constructive. Reprenez vos contrats d’abonnement gaz, électricité, internet ainsi que vos contrats d’assurance santé, automobile, habitation, etc. 

Aujourd’hui, de nombreux comparateurs en ligne permettent de trouver les offres qui sont les plus avantageuses et avec la loi Chatel, il est désormais possible de résilier les contrats en cours pour s’engager avec un organisme plus compétitif. C’est une excellente façon de réaliser des économies qui vous permettront d’augmenter votre patrimoine.

Examinez avec soin l’ensemble des frais fixes qui sont débités sur votre compte courant par votre banque. Là aussi, vous pouvez comparer avec d’autres établissements financiers et choisir celui qui apporte le meilleur service au meilleur prix dans ses prélèvements pour frais de fonctionnement.

Un dernier point qui vous intéressera si vous avez contracté un prêt immobilier, sachez que vous pouvez changer d’assurance emprunteur sur un prêt en cours. Cela peut s’avérer très rentable au niveau du montant des primes à acquitter.

2 — Négocier une augmentation de salaire

Vous êtes dans la même entreprise depuis un certain temps et vous avez le sentiment que vos compétences et l’expérience que vous avez acquise au sein de la société ne sont pas reconnues à leur juste valeur. Il est peut-être temps de négocier une augmentation de salaire. Certes, ce n’est pas cela qui va vous permettre de vous enrichir à court terme, mais si vous obtenez une rémunération plus élevée, vous intensifierez votre capacité financière pour vous constituer un meilleur patrimoine.

Préparer son entretien

Avant de prendre un rendez-vous avec votre manager, je vous conseille de :

  • Faire une étude pour connaître le niveau des salaires pratiqués dans le secteur d’activité de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, compte tenu de sa taille et de sa localisation. Soyez également en veille sur le salaire de vos pairs, dans et hors de l’entreprise. N’oubliez pas de raisonner en rémunération globale (fixe, variable, intéressement, participation, avantages en nature…). Enfin, faites attention de comparer ce qui est comparable ! Ainsi, prenez en compte votre tranche d’âge, votre ancienneté dans la société et votre niveau de responsabilités actuel.
  • Vous fixer des objectifs atteignables en termes d’augmentation, en n’oubliant pas de tenir compte du contexte économique dans lequel se trouve votre entreprise.
  • Choisir un moment propice. Cela peut être lorsque de nouveaux contrats viennent d’être signés ou bien à la fin d’une mission que vous avez parfaitement remplie. Il est préférable d’éviter le moment des négociations sociales annuelles de l’entreprise et d’avoir cet échange, même informel, en amont de cette période.
  • Bien préparer ses arguments. Il faut qu’ils soient suffisamment convaincants, donc étayés de preuves objectives de votre valeur et de ce que vous apportez à l’entreprise. Il ne s’agit pas de dire uniquement « je sais faire », mais de montrer à votre interlocuteur que vous possédez certes le savoir-faire, mais aussi le savoir-être.

Passer l’entretien

  • Soignez votre attitude pendant l’entretien et montrez de l’assurance lorsque vous avancez vos arguments. Si vous ne croyez pas en vous, il y a de fortes chances que votre interlocuteur ne vous fasse pas confiance. Et surtout, ayez l’audace d’aborder le sujet si vous estimez que vous méritez cette reconnaissance. Ceux qui le font, parfois même sans être légitimes, auront de toute façon plus de chances de l’emporter ! Sachez que la communication non verbale est au moins aussi importante que les paroles que vous prononcez. Entre la désinvolture totale et la position effacée, il y a la bonne posture. Ce sera celle qui montre à la fois votre détermination, votre adaptabilité et votre diplomatie.
  • Structurez votre intervention. Veillez à ne pas oublier de remercier votre manager de vous avoir accordé cet entretien et commencer par parler de votre satisfaction à travailler dans l’entreprise. Ce n’est qu’après cette entrée en matière que vous pourrez mettre en avant vos compétences et vos réussites au sein de votre service et parler de vos motivations pour l’avenir. N’hésitez pas à lui faire part de certaines améliorations que vous pourriez contribuer à apporter et enfin présentez-lui votre demande d’augmentation.

Finaliser l’entretien

Si votre requête est acceptée sur le champ, il ne vous restera qu’à présenter vos remerciements et à vous retirer. Il se peut que votre manager ait besoin de temps pour vous donner sa réponse. Il n’est peut-être pas le seul décisionnaire. Observez la manière dont il justifiera ce délai, cela vous permettra de savoir si la manœuvre vise à gagner du temps.

Par contre, si vous essuyez un refus, tentez de savoir quelles en sont les raisons. En fonction des arguments qui seront avancés, vous pourrez travailler sur l’amélioration de certains points dans votre activité ou attendre tout simplement que la situation de l’entreprise soit plus florissante. Dans tous les cas, gardez votre calme et ne prenez aucune décision hâtive. Et si les codes de votre entreprise le permettent, vous pouvez peut-être solliciter un rendez-vous avec les RH.

3 — Progresser plus rapidement dans l’entreprise

Il arrive que l’on se trouve, à un moment donné, bloqué à un échelon, sans réelle probabilité de progresser. Dans ce cas-là, il faut songer à développer d’autres compétences pour grimper dans la hiérarchie.

À l’heure actuelle, de nombreuses possibilités sont offertes aux salariés au titre de la formation professionnelle continue. Avec la mise en place récente du compte personnel de formation (CPF), vous avez à votre disposition une certaine somme d’argent qui peut vous aider à financer une action de formation, sous réserve que l’organisme qui la dispense soit agréé.

Se former, c’est se donner toutes les chances de progresser dans un secteur qui vous plaît. Vous pourrez ainsi consolider vos compétences existantes, en développer de nouvelles, notamment dans le digital, ou prendre de la hauteur pour préparer une transition professionnelle. 

4 — Devenir propriétaire de son logement

Pour augmenter ses revenus, nous avons vu qu’il faut savoir bien gérer l’argent dont on dispose, sans le dilapider au fur et à mesure que l’on a quelques économies.

Le premier investissement immobilier est généralement constitué par l’habitation principale. Plutôt que de verser tous les mois un loyer, devenir propriétaire de son logement est sans conteste le meilleur moyen de faire fructifier son argent.

L’accession à la propriété est de plus en plus encouragée et facilitée. Il existe de nombreuses possibilités d’emprunter dans de bonnes conditions. Les taux des prêts immobiliers sont très bas actuellement, ce qui permet de s’engager avec des remboursements raisonnables qui sont souvent au même niveau qu’un loyer.

5 — Investir dans l’immobilier locatif

Vous êtes déjà propriétaire de votre logement, alors vous avez peut-être la possibilité de réaliser des économies tous les mois. Dans ce cas, l’investissement dans l’immobilier locatif est certainement une piste à explorer.

Ce type de placement permet d’augmenter sensiblement ses revenus et présente de nombreux avantages. Vous pouvez obtenir facilement un prêt auprès d’un organisme financier puisque vos remboursements seront couverts en totalité ou en grande partie par les loyers que vous encaisserez.

L’avantage fiscal est également un élément attractif pour ce type d’investissement, car le crédit d’impôt peut aller jusqu’au financement d’un tiers du bien loué. Restez toutefois exigeant sur deux points :

  • l’emplacement de votre bien dans un secteur économiquement viable dans la durée ;
  • l’anticipation financière des délais de livraison qui sont assez souvent retardés (et justifiés).

Si vous avez de jeunes enfants, cela sera le moyen de les aider à démarrer dans l’existence. Que ce soit pour qu’ils se logent pendant leurs études ou dans les premières années de leur vie de couple, le bien que vous aurez financé, en le louant pendant des années, sera un élément de votre patrimoine qui bénéficiera à votre descendance et, pourquoi pas, à un autre membre de votre famille.

Enfin, si vous ne souhaitez pas vous occuper des formalités liées à la location, sachez qu’il est possible de confier cette gestion à un organisme qui prendra tout en charge. Vous pourrez même souscrire une assurance « loyers impayés », ce qui vous garantira financièrement en cas de problème avec un locataire. Cette solution est parfaite, surtout si vous investissez dans une ville située loin de votre résidence.

6 — Investir dans la pierre papier

Ce produit est très intéressant, car il vous permet de vous lancer avec un capital de départ même modeste. Vous achetez des parts dans une SCPI (Société civile de placement immobilier) et vous touchez des revenus au prorata du montant de votre investissement. Les rendements de ce type de placement sont nettement supérieurs à ceux d’un livret d’épargne. Ils sont certes soumis aux fluctuations du marché, mais avec un risque de pertes modéré.

Ce placement immobilier indirect est pratique si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à la gestion de votre patrimoine. Vous n’avez rien à faire, c’est la SCPI qui se charge de tout. C’est elle qui fait la sélection des biens à acquérir et gère les arrivées et les départs des locataires successifs. Elle perçoit les loyers, prend en charge l’entretien des immeubles… Plusieurs formules existent pour la perception des revenus : versements mensuels ou trimestriels sur votre compte bancaire, exonérés ou non d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. 

L’investissement pierre papier est également un excellent moyen de diversifier son patrimoine. Il peut venir compléter des livrets d’épargne, une assurance vie ou des placements en bourse.

7 — Acheter des actions en bourse

C’est certainement le moyen le plus rapide pour s’enrichir, mais c’est aussi le plus risqué. Choisir de placer de l’argent sur des actions boursières nécessite d’avoir un goût prononcé pour le risque.

À moins que vous ayez des notions suffisantes pour vous lancer tout seul dans ce type de placement, il est préférable de faire appel à des spécialistes. Ils sauront déterminer exactement quelle est votre capacité financière et vous guider dans vos décisions. Vous pouvez vous adresser à un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ou à un conseiller financier (CF). 

Si vous êtes intéressé·e par le programme digital #Womaccelerator qui propose ;

  • 3 modules sur la gestion de patrimoine,
  • 3 outils pour mieux le connaître,
  • plus 2 Mentors Experts,

n’hésitez pas à nous contacter.

Quel que soit votre choix, soyez vigilants et méfiez-vous des propositions trop alléchantes. Les arnaques en ligne sont de plus en plus nombreuses et tout le monde peut se faire avoir. Voici un site intéressant que vous pouvez consulter en cliquant ici.

8 — Souscrire un contrat d’assurance vie

Deux possibilités s’offrent à vous ; elles dépendent de votre appétence au risque. Si vous souhaitez demeurer prudent, vous pouvez souscrire un contrat d’assurance vie en « fonds euros ». Le rendement n’est pas forcément le meilleur pour augmenter vos revenus substantiellement, mais ce type de placement présente une bonne garantie sur le devenir du capital que vous avez investi. Entre autres avantages fiscaux, l’imposition ne s’appliquera que sur les plus-values, tandis que les sommes investies en assurance vie n’entreront pas dans la “masse successorale” en cas de décès.

Par contre, si vous êtes plus audacieux, vous pouvez vous diriger vers une assurance vie en « unités de compte ». Ce type de contrat vous offre la possibilité d’investir des fonds sur les marchés boursiers (actions ou obligations). Vous ferez alors fructifier votre capital beaucoup plus rapidement, mais avec des risques.

Sachez qu’il est également envisageable de souscrire une assurance vie avec un mix des deux, c’est-à-dire une partie en « fonds en euros » et l’autre en « unités de compte ».

Nous vous offrons un outil permettant de savoir combien un placement peut vous rapporter au fil du temps, en fonction de votre placement initial, vos versements réguliers et le taux d’intérêt.

Pour télécharger gratuitement cet outil, vous avez la liberté de remplir le formulaire ci-dessous. L’outil vous sera envoyé immédiatement par email.

OFFERT : Calculatrice financière pour savoir combien un placement peut vous rapporter au fil du temps

Vous avez la liberté de remplir le formulaire ci-dessous. L'outil vous sera envoyé immédiatement par email.

9 — Investir pour défiscaliser

Un excellent moyen d’accroître ses revenus est de bénéficier de réductions d’impôts grâce à la défiscalisation.

Défiscalisation dans l’immobilier

Ce placement vous permet de déduire certains frais, d’obtenir une réduction partielle ou totale de vos impôts, d’obtenir un crédit d’impôt qui peut se reporter…

Si vous investissez dans un logement neuf, en futur état d’achèvement ou ancien, mais avec des travaux de rénovation qui atteignent 25 % du coût total de l’opération, vous pouvez bénéficier des dispositifs mis en place par la loi Pinel. Si vous investissez dans un DROM (Département et région d’outre-mer) ou dans une COM (Collectivité d’outre-mer), vous pourrez profiter de la loi Pinel pour l’outre-mer.

La loi Denormandie peut vous apporter de substantiels avantages si vous investissez dans un logement ancien qui nécessite des travaux de rénovation importants et dans une ville et un quartier qui entrent dans le cadre de l’application de cette loi.

Défiscalisation dans les immeubles spéciaux

Si vous êtes propriétaire d’un immeuble ancien situé dans une zone protégée et sous réserve de répondre à certains critères stricts, renseignez-vous sur les avantages de la loi Malraux.

Enfin, si vous investissez dans un immeuble classé « monument historique » ou inscrit à l’inventaire supplémentaire, ou bien labellisé « fondation du patrimoine », vous profiterez également de conditions avantageuses.

Défiscalisation dans les résidences de service

La loi Censi-Bouvard vous permet de défiscaliser avec un investissement immobilier meublé en résidence de service. Cela peut-être dans une résidence d’affaires, pour étudiants, pour seniors ou un EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Ce placement concerne l’immobilier neuf ou ancien (plus de 15 ans avec de gros travaux de rénovation). Il permet de bénéficier du statut de Loueur meublé non professionnel (LMNP).

Défiscalisation dans le logement social

Ce type de placement est orienté vers le logement social situé dans l’ancien et dans certaines zones géographiques. Il nécessite de signer une convention avec l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat).

Déficit foncier

Si vous louez un bien ancien vide qui a été rénové et que le montant des travaux que vous avez effectués plus les charges s’avère supérieur au montant des loyers perçus, vous aurez le droit de déclarer chaque année un déficit foncier dans une certaine limite. En cas de dépassement, vous pourrez reporter le surplus sur 10 ans.

10 — Investir et participer à la protection de l’environnement

Vous avez envie de faire fructifier votre épargne et d’augmenter ainsi vos revenus, mais vous êtes aussi conscient que notre planète est en souffrance et vous aimeriez gagner de l’argent tout en faisant un geste pour la protection de notre environnement. Vous trouverez, ci-dessous, quelques placements éthiques qui vous permettront d’optimiser votre épargne.

Investissement socialement responsable (ISR)

Il s’agit d’investir dans un fonds responsable selon des critères ESG, c’est-à-dire des placements avec des objectifs environnementaux (diminution des gaz à effet de serre, recyclage des déchets…), sociaux (qualité de vie au travail, emploi des personnes souffrant d’un handicap…) ou de gouvernance (égalité femme/homme par exemple).

Dans ce type d’investissement, vous pouvez vous décider pour une thématique précise et privilégier les fonds qui se sont spécialisés dans un domaine comme le développement durable, la transition écologique…

Investissement dans des fonds d’exclusion

Certains gestionnaires de placement se sont spécialisés dans les fonds d’exclusion. Ils ont pour objectif de mettre de côté toutes les entreprises ayant une activité qui soulève une controverse (tabac, prostitution, drogue, jeux, alcool, vente d’armes…) ou qui va à l’encontre des conventions internationales.

Investissement dans l’engagement actionnarial

Dans ce type de placement, les actionnaires ont un droit de regard sur la politique éthique de l’entreprise. Ils ont la possibilité d’émettre un avis, en votant pendant une AG. De cette manière, ils ont un impact important sur les orientations en matière d’actions environnementales ou sociales.

Investir dans des indices boursiers éthiques

Si vous souhaitez placer votre argent en bourse tout en privilégiant les placements éthiques, sachez que cela est possible, tout en conservant les avantages des placements boursiers pour augmenter vos revenus de manière appréciable. Des indices, comme le FTSE4Good soutient les principes universels des droits de l’homme, tandis que l’ASPI Eurozone est plutôt sensible à des critères environnementaux et sociaux, tel que le développement durable.

11 — Devenir Business Angel

Nous voici arrivés à la 11e et dernière piste que je vous propose d’étudier pour faire fructifier votre épargne. Il s’agit d’investir dans l’économie réelle tout en transmettant votre expertise.

Devenir un Business Angel, c’est investir une partie de votre patrimoine dans le capital d’une entreprise innovante qui a un vrai potentiel de croissance. Tout en restant minoritaire au capital, vous intervenez pour aider financièrement une start-up à une étape importante pour son développement.

Ce qui est remarquable dans ce type d’investissement, c’est qu’il ne consiste pas seulement à apporter de l’argent. Vous pourrez partager votre expérience et votre réseau avec ceux qui démarrent.

Le Business Angel a une âme de mentor avant tout et le fait de pouvoir défiscaliser son placement n’est jamais sa première motivation. En effet, accompagner et apprendre aux côtés d’une start-up, en entreprenant par procuration, est une expérience très enrichissante. Cependant, ce type d’investissement n’est pas accessible à tous, car il demande un apport assez élevé. En général, il est recommandé de démarrer avec un « ticket »  de 10 k€. Lorsque l’on acquiert de l’expérience, il est conseillé de diversifier son portefeuille. En effet, en moyenne sur 10 investissements : 6 resteront stables, 2 connaîtront malheureusement une liquidation et 2 rencontreront un développement exponentiel. D’où une incitation fiscale qui peut aller jusqu’à 25 % de l’investissement pour contrebalancer ce niveau de risque.

J’ai volontairement placé de type d’investissement en dernière place, non pas parce qu’il a moins d’importance que les premières pistes évoquées, mais parce qu’il est surtout destiné à une certaine tranche d’âge. 

Les Business Angels sont principalement des personnes qui sont arrivées à un moment de leur carrière où elles ont à la fois la capacité financière, un réseau professionnel conséquent et du temps à consacrer à ceux et celles qui se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Attention, il est recommandé de ne pas y consacrer plus de 10 % de son patrimoine, même si certains Business Angels y consacrent 100 % de leur temps !

Il est temps à présent de conclure. Vous avez certainement déjà repéré une ou plusieurs pistes intéressantes pour faire fructifier votre argent tout en respectant les valeurs qui vous animent. Vous avez pu constater que les possibilités d’augmenter ses revenus sont nombreuses et qu’elles correspondent à différentes étapes de votre vie.

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il ne faut pas attendre d’avoir un capital pour commencer à optimiser ses revenus par des actions judicieuses. L’épargne peut commencer dès le plus jeune âge. Ainsi ceux qui mettent une certaine somme d’argent de côté chaque mois, qui achètent un studio, puis un appartement et ensuite une maison prennent les bonnes décisions pour se constituer un patrimoine en douceur.

Améliorer sa situation professionnelle en se formant et en développant son réseau, oser demander une augmentation ou une promotion lorsqu’on se sent prêt, voilà autant d’actions qui vous permettront d’accroître vos revenus et, de ce fait, vos capacités d’épargne.

Pour conclure, n’oubliez pas que l’aisance financière prend toujours son essor sur le socle de l’audace, de la persévérance et du désir de réussir. Un peu plus riche : pourquoi pas vous ?

Nous vous offrons un outil permettant de savoir combien un placement peut vous rapporter au fil du temps, en fonction de votre placement initial, vos versements réguliers et le taux d’intérêt.

Pour télécharger gratuitement cet outil, vous avez la liberté de remplir le formulaire ci-dessous. L’outil vous sera envoyé immédiatement par email.

OFFERT : Calculatrice financière pour savoir combien un placement peut vous rapporter au fil du temps

Vous avez la liberté de remplir le formulaire ci-dessous. L'outil vous sera envoyé immédiatement par email.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves