Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

Investir pour défiscaliser, est-ce possible en 2021 ? En effet, la question se pose à l’heure où la rentabilité de certains placements, tels que les livrets d’épargne, s’effondrent. Depuis 30 ans, la tendance est à la baisse des taux. Pourtant, il existe une multitude d’autres placements possibles ! Les contribuables ont tout le luxe de changer leurs habitudes financières et d’investir différemment. Aujourd’hui, l’heure est à l’immobilier neuf, à l’épargne attractive, et aux placements éco-responsables. Womaccelerator, qui considère qu’il est essentiel d’accorder autant d’intérêt à son patrimoine qu’à sa réussite professionnelle, dévoile son top 3 des placements à privilégier cette année !

Investir pour defiscaliser

Défiscaliser avec la loi Pinel 

Vous souhaitez investir pour défiscaliser ? Mais vous êtes perdu.e parmi la multitude de placements immobiliers possibles ? Ce n’est rien, Womaccelerator vous explique tout ! 

Ces dernières années, l’immobilier neuf, notamment locatif, connaît un certain attrait de la part des investisseurs. Fortement plébiscités, plusieurs dispositifs ouvrent droit à la défiscalisation de son investissement locatif, parmis lesquels : 

  • la loi Pinel.

Introduite par la loi de finances de 2015 et prévue à l’article 199 novovicies du Code général des impôts, la loi Pinel est prolongée jusqu’en fin d’année 2024. Celle-ci permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, calculée selon le prix d’achat du bien immobilier.

Seuls les biens suivants sont éligibles au dispositif Pinel :

  • les logements neufs ; 
  • les logements issus d’une Véfa ; 
  • les logements récemment construits ; 
  • les logements anciens à refaire à neuf (25 % minimum du coût total) ;
  • les logements qui font l’objet de travaux de réhabilitation ;
  • les locaux transformés en logements à usage d’habitation.

Votre bien immobilier rentre dans les catégories mentionnées ci-dessus ? Très bien. Vous avez accompli la première étape. Mais ce n’est pas tout ! Pour prétendre au dispositif Pinel, vous devez également satisfaire les conditions suivantes :

  • investir dans l’acquisition, la construction ou la rénovation d’un bien situé dans un bâtiment d’habitation collectif ;
  • destiner votre logement à la location ;
  • respecter les durées de location déterminées, à savoir 6, 9 ou 12 ans
  • établir votre logement dans les zones A, A bis ou B1.

Pour optimiser votre fiscalité, Womaccelerator vous recommande tout d’abord d’effectuer une simulation afin de connaître le montant de votre réduction d’impôt.

L’État a fixé un plafond de 63 000 € à ne pas dépasser. Considérant cette limite, la réduction d’impôt attribuée est de l’ordre de : 

  • 12 % du prix d’achat du bien pour 6 années de mise en location ; 
  • 18 % du prix d’achat du bien pour 9 années de mise en location ; 
  • 21 % du prix d’achat du bien pour 12 années de mise en location.

Acheter pour défiscaliser, est-ce que ça vaut le coup ? Womaccelerator vous répond « oui ! ». Outre l’avantage fiscal octroyé, l’investissement locatif neuf est un excellent levier en vue de : 

  • créer ou étendre son patrimoine immobilier 
  • préparer sa retraite ;
  • augmenter ses revenus mensuels.

Votre patrimoine est une notion floue pour vous ? Vous avez l’ambition de le voir se développer ?

Accélérez votre réussite professionnelle en adhérant à notre programme 100 % digital et rejoignez la communauté bienveillante des Mentors et des Womers ! 

Investir pour défiscaliser grâce au PEA

En matière de stratégie patrimoniale et d’optimisation fiscale, les investisseurs ont tout intérêt à diversifier leurs placements. Nombre d’entre eux se tournent vers les produits d’épargne. Cependant, le catalogue est vaste ! C’est pourquoi Womaccelerator a sélectionné pour vous le produit d’épargne phare en termes de défiscalisation : Le Plan Épargne en Actions (PEA).

Le PEA permet d’investir en bourse, avec l’avantage d’un privilège fiscal. Chacun peut acquérir des titres issus de sociétés françaises et européennes.

Tout comme l’assurance-vie, qualifié « d’enveloppe fiscale », ce dernier est en réalité un mécanisme défiscalisant, qui se compose :

  • d’un compte-titres qui permet de faire l’acquisition de valeurs mobilières ; 
  • d’un compte-espèces qui permet l’achat d’actions.

En outre, le PEA se décline sous plusieurs formes : 

  • Le PEA bancaire. Vous pouvez souscrire à ce produit d’épargne au sein d’un établissement bancaire. La limite de versement est égale à 150 000 €. 
  • Le PEA assurance. Ce dernier est l’apanage des compagnies d’assurance. Les titres qui y figurent sont compatibles avec le PEA bancaire. Le plafond est également de 150 000 €.
  • Le PEA PME. L’investissement dans les PME permet de défiscaliser. Ce PEA est réservé au financement de titres issus de Petites et Moyennes Entreprises (PME). Son fonctionnement demeure le même qu’un PEA classique. Néanmoins, le plafond de versement atteint les 225 000 €. 
  • Le PEA PME ETI. Très proche du PEA PME, il finance également les Entreprises à Taille Intermédiaires (ETI).

Aussi, le cumul du PEA bancaire ou assurance et du PEA PME ou PME ETI est tout à fait envisageable. Toutefois, le total des 2 plans ne doit pas dépasser le plafond de 225 000 €. 

Pour investir en toute tranquillité, le PEA est la solution idéale. En effet, ses avantages sont multiples, parmis lesquels : 

  • La large éligibilité. Le PEA est ouvert à tous les contribuables ayant atteint la majorité, dont le domicile fiscal se trouve en France. Aucune condition de revenus n’est requise. 
  • L’exonération d’impôt sur les gains. C’est la raison pour laquelle les épargnants apprécient tant ce produit d’épargne. Durant la phase d’épargne, l’exonération concerne l’impôt et les prélèvements sociaux. En cas de retrait, vous pouvez défiscaliser, hors prélèvements sociaux, sur les gains nets dès la 5ème année. Attention, s’agissant des titres de sociétés non cotées, l’exonération est égale à 10 % du montant du placement.
  • La capitalisation. Les ventes et les acquisitions de titres sont totalement libres. Avec un compte-titres ordinaire, ventes et achats sont soumises à l’impôt.
  • La souplesse d’utilisation. De nombreux produits d’épargne requièrent des versements réguliers. Le PEA possède un fonctionnement différent et plus plaisant pour les épargnants : Vous l’alimentez dès que vous le souhaitez. 
  • La disponibilité de son investissement. Vous pouvez retirer votre placement à tout moment, bien que Womaccelerator vous le déconseille : si vous décidez du retrait avant la 5ème année, vous perdez votre avantage fiscal.
  • L’investissement vert. Il est tout à fait possible d’investir responsable et solidaire via un PEA. Vous pouvez souscrire à de tels fonds, à condition qu’ils soient éligibles au PEA. Vous vous intéressez à l’investissement éthique ? Découvrez notre guide complet pour 2021 !

Encourager le développement des groupements forestiers

Vous souhaitez effectuer un placement défiscalisant ? Vous avez entendu parlé des groupements forestiers, mais vous ne savez pas à quoi vous en tenir ? Womaccelerator lève le voile sur cet investissement méconnu du grand public !

Aujourd’hui plus que jamais, il devient important de préserver notre belle planète. Ainsi, Womaccelerator s’engage aux côtés de « Coeur de Forêt » pour un monde plus responsable. Les Womers engagés de notre programme digital bénéficieront, s’ils le souhaitent, d’une action verte !

Investir au sein d’un groupement forestier consiste à financer l’achat d’une parcelle de bois ou de forêt ou la souscription de parts dans un Groupement Foncier Forestier (GFF). Il est toutefois impératif d’être domicilié fiscalement en France. 

L’acquisition forestière se fait par le biais :

  • d’un notaire ; 
  • d’une société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER) ;
  • d’une société civile de groupement forestier.

Aussi, pourquoi devrions-nous investir dans les forêts ? Il s’agit d’un placement à long-terme, dont le rendement moyen est plutôt faible. En effet, ce dernier s’accroît avec les années. Toutefois, l’environnement se trouve au cœur des priorités du XXIè siècle. En apportant votre contribution aux groupements forestiers, vous leur permettez de : 

  • gérer les forêts de manière durable ;
  • reboiser certaines parcelles ;
  • effectuer des plantations ;
  • compenser notre empreinte carbone. 

À l’instar du placement immobilier, l’investissement forestier constitue une valeur refuge dont la stabilité fait foi. Ce placement a la réputation d’être peu risqué. Cependant, « peu risqué » ne signifie guère « dépourvu de risque ». Certains épargnants n’osent pas se lancer dans ce type d’investissement, eu égard aux risques potentiels :

  • le capital n’est pas garanti ;
  • les risques naturels existent.

Investir dans le secteur forestier comporte toutefois de multiples avantages fiscaux :

  • La réduction d’impôt. Grâce à l’investissement forestier, vous pouvez bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % dans la limite de 100 000 € pour un couple, et 50 000 € pour une personne seule. Attention, ce mécanisme fait partie du plafonnement des niches fiscales. Autrement dit, l’avantage fiscal est limité à 10 000 €. 
  • L’exonération des droits de succession et de donation. En matière de placement forestier, la fiscalité s’avère extrêmement avantageuse. Sous réserve de 2 années de détention et d’un engagement de gestion durable de la forêt, vous pouvez percevoir une exonération de 75 %.
  • L’abattement complémentaire. Le montant est fixé à 10 euros par année de détention et hectare détenu par le GFF.

Pour un placement durable et à long terme, l’investissement forestier demeure une alternative attrayante, au cœur de la finance verte.

Notre Wom-Conclusion : En 2021, certains investissements défiscalisants ont toujours la cote. La réduction d’impôt est un avantage à ne surtout pas négliger. Et c’est une démarche win-win : les contribuables y gagnent, les projets de l’Etat pour le développement de notre pays se voient accélérés. Bien souvent, elle permet d’effectuer une très belle économie. Pour une fiscalité optimisée, investissez dans la pierre, l’épargne et le vert !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
A lire aussi  Investissement vert : le guide complet