Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gagner plus d'argent

Gagner plus, tel est l’objet de cette série d’articles sur l’indépendance économique. Gagner plus peut se réaliser de plusieurs manières : un accroissement du salaire, des investissements qui rapportent, un héritage que l’on fait fructifier. Avant d’analyser vos revenus et ce que vous en faites, avez-vous déjà passé en revue vos dépenses en vous posant cette question : comment les réduire ?

Gagner plus : le bonheur de l’indépendance économique

S’enrichir en réduisant l’argent qu’on abandonne en frais bancaires

Il n’est plus acceptable de supporter d’importants frais bancaires, alors que le service n’est pas au rendez-vous. Avez-vous déjà ressenti ce syndrome du client qui est depuis 20 ans dans sa banque, considéré comme captif et à qui plus aucune faveur ne sera accordée ? Ce fut pour moi l’occasion d’en changer et j’ai regardé de quelle manière je pouvais réduire mes frais bancaires (carte de paiement, frais de gestion d’assurance vie, de plan d’épargne en actions…).

Diminuer sensiblement le taux d’intérêt de ses prêts bancaires

Comment puis-je accepter un taux immobilier à 3 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} quand certains taux aujourd’hui sont négatifs (on vous paie pour emprunter) ? J’ai obtenu une diminution significative de la durée de mon échéancier de remboursement (de 24 à 22 ans) ou encore une baisse du taux d’intérêt (de 3 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} à 1,5 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04}). J’aurais peut-être pu faire encore mieux, mais cet argent dégagé contribue déjà à réduire mes dépenses globales pour mieux réinvestir.

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Alors, n’attendez plus pour contacter votre banque. Chaque mois passé est un mois de trop.

Pour gagner plus, comment rentabiliser ce pouvoir d’achat additionnel ?

Le dépenser immédiatement ou réfléchir au meilleur investissement pour accroître son patrimoine. Comme le dirait le célèbre millionnaire américain Robert Kyosaki, dans son ouvrage très inspirant Père Riche, Père Pauvre, “je plante des graines dans la colonne de l’actif”.

S’enrichir en passant en douceur de la propriété à l’usage

Et si demain vous testiez les 30 prochains jours en vous passant de votre véhicule ou de l’un d’entre eux !

Vous avez votre propre voiture, voire plusieurs dans votre foyer, et vous résidez plutôt en zone urbaine : il est probablement temps d’analyser votre situation. Les métropoles vont vous aider à réussir ce changement d’habitude. Elles se transforment progressivement en smart cities (villes intelligentes) et offrent des modalités de transport plus variées (vélos, scooters, trottinettes, voitures de location, taxis…). Une simple comparaison vous montre tout l’intérêt financier d’adopter cette solution :

  • un véhicule personnel coûte en moyenne 350 €/mois (entretien, assurance, essence, parking, amendes…) ;
  • si c’est une voiture thermique, sa valeur à la revente va chuter de plus en plus rapidement ;
  • alors qu’un véhicule léger partagé est estimé à 165 €/mois (pour un aller-retour domicile travail sur 20 jours par mois).

Aujourd’hui environ 1 milliard d’automobiles circulent sur notre belle planète. Vous passer du vôtre réduira vos dépenses et vous aurez la satisfaction de contribuer à limiter le changement climatique.

Vous allez me dire : comment faire pour les déplacements de mes enfants ?

Certes, cela va nécessiter des trésors de créativité ! Avez-vous tenté le co-voiturage entre parents (en créant par exemple un groupe de parents sur une appli digitale ou en demandant à votre école les contacts des parents habitant le même quartier) ? Savez-vous combien vous coûteraient les services d’un étudiant qui emmènerait plusieurs enfants en bus ? Nous sommes à l’aube de ce grand changement, qui nous amènera à partager plus qu’à posséder. Si vous acceptez de vous séparer de certains biens pour réduire vos dépenses et investir cet argent de manière avisée, alors votre réussite économique sera au rendez-vous.

S’enrichir en réduisant l’argent que l’on abandonne en impôts

Les impôts, à quoi ça sert ? Certes, en matière de dépenses publiques, il y a encore beaucoup à faire en France pour sortir du vieux monde et passer au XXIe siècle où la frugalité sera nécessaire.

J’accepte bien sûr que lever des impôts soit essentiel pour qu’une société puisse financer les politiques décidées. L’État ne peut pas faire faillite puisqu’il a justement ce pouvoir. Par exemple, en France, le premier budget de l’État est celui de l’Éducation nationale. Dans d’autres pays, le numéro un est celui de l’Armée (je vous laisse découvrir le budget Défense des États-Unis… 750 milliards de dollars, plus de la moitié du budget global du pays… impressionnant !).

Comment réduire ses impôts ?

Par les réductions d’impôts. C’est pour l’État un excellent moyen de nous inciter à réorienter notre épargne pour qu’elle contribue à la réussite des politiques lancées (logement, innovation, recherche, écologie…). En effet, si le citoyen investit dans des programmes qui vont aider les gouvernements en place, il s’en trouvera récompensé par une réduction d’impôt. Je vous cite un exemple vécu à titre personnel, dans ma belle région Lorraine : mon premier investissement locatif, il y a 13 ans pour lequel :

  • une partie a été remboursée par un crédit d’impôt sur 9 ans (>1/3) ;
  • une autre par le locataire, qui a couvert en grande partie le remboursement de mon prêt par son loyer.

Pour compléter cette histoire : une gestion en direct de mon bien, pour éviter les frais d’agence (+/- 8 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04}). Et surtout : de la réactivité, du respect et aucune hausse de loyer après 5 ans. Résultat : une fidélité qui dure depuis 10 ans.

Si vous investissez dans certains programmes en locatif, vous aurez l’avantage de ne pas payer la TVA. Alors, pourquoi vous en priver quand vous aurez réussi à dégager la capacité financière suffisante pour réaliser ce projet ?

Je ne suis pas financière, j’ai surtout à mon actif une expérience d’une dizaine d’années dans ce domaine. Pendant ces années j’ai beaucoup appris et progressé.J’ai obtenu de belles plus-values et aussi des investissements moins rémunérateurs. Ne vous lancez surtout pas dans l’inconnu sans les conseils avisés d’experts et expertes financiers autour de vous !

Quelques pistes intéressantes pour gagner de l'argent

Quelques pistes intéressantes

Pour l’investissement locatif, privilégiez la localisation qui est un atout certain en cas de revente, plutôt qu’un lieu où vous vous laissez guider en priorité par votre émotion.

Pour l’investissement dans l’économie, investir dans les start-up vous fera mieux comprendre le monde de l’entreprise, et gagner a minima 25 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} de la somme investie.

Comment ? En crédit d’impôt (décret qui doit paraître en avril 2020). Attention, il est conseillé de ne pas investir plus de 10 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} de son capital dans des actifs risqués. Et là aussi, je vous engage à oser : on apprend beaucoup et on progresse ! Certes, sur 10 investissements dans les jeunes entreprises, 3 n’aboutiront pas, 5 à 6 stagneront, et 1 ou 2 feront une belle percée avec un rendement moyen le plus élevé de plus de 10 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} ! C’est à tenter et je me propose de vous introduire dans mes réseaux de Business Angel si vous avez entre 5 000 et 10 000 €/an à y consacrer. Fiscalité sur les plus-values réduite (30 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04}) en investissant via un PEA.

Après la crise, quand vous voudrez investir en actions (taux de rendement moyen de 5 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04}), au-delà du secteur d’activité et du niveau de dividende versé par rapport au prix initial de l’action, calculez aussi le PER (price earning ratio). Vous obtiendrez le PER en divisant la capitalisation boursière (nombre d’actions*montant en euros) par le bénéfice net (éléments figurant dans le rapport annuel N-1 de l’entreprise). Plus le résultat trouvé est faible (< 15), plus l’action est considérée comme « bon marché ». Au-delà de 25, le risque de bulle est important. Attention, il faut analyser ce potentiel de rentabilité en vérifiant si ce ratio intègre des résultats exceptionnels, ainsi que le niveau d’endettement de l’entreprise.

Je n’évoque pas le Livret A qui est pourtant l’investissement préféré des Français avec 300 milliards d’encours (1/8e du PIB annuel). Pour deux raisons : il ne rapporte rien (passé récemment à 0,50 {a6929fb092d7dcca55610cdf12809b209def2c10020c8f62455bf34950825a04} d’intérêt net), ce qui représente pour 10 000 € investis, un gain de 50 € au bout d’un an. Et surtout parce qu’il n’amène aucun apprentissage créateur de valeur pour l’investisseur, ni sur l’offre ni sur la fiscalité.

S’enrichir en accélérant son impact positif pour l’environnement

Réduire ses dépenses en lien avec des actions qui protègeront la planète ou comment faire d’une pierre 2 coups ! Voici quelques-uns des conseils que je m’applique et qui pourraient vous inspirer :

Télétravailler si nous le pouvons (hors période exceptionnelle comme celle que nous traversons bien sûr, je recommande 3 jours maximum pour conserver le lien social essentiel à notre épanouissement au travail).

Réduire les mètres linéaires de vêtements dans nos placards et faire des heureux en donnant ce que l’on n’a pas mis depuis 5 ans.

Réduire notre consommation alimentaire. En priorité, mangeons moins de viande. Certes, j’avoue adorer un bon steak du boucher temps en temps ! Mais il y aurait 1,4 milliard de bœufs sur la planète, pour couvrir nos besoins qui ont été multipliés par 5 depuis 1950 ! Or, chaque bête nécessite 14 000 litres d’eau pour son élevage et génère des rejets de méthane (25 fois plus polluants que le CO2). Si vous souhaitez approfondir, je vous recommande vivement l’ouvrage de Fred Vargas, romancière très connue pour ses polars, mais surtout chercheuse au CNRS, qui apporte l’information documentée que nous ignorons souvent : « L’humanité en péril : virons de bord toute ! ». Un livre qui nous éveille par les faits et nous apprend beaucoup en citant toutes les sources scientifiques. Il sait garder un esprit constructif sur les solutions que nous pouvons encore mettre en œuvre.

Voici donc quelques-uns de mes conseils pour diminuer vos dépenses en ayant la joie de réduire en même temps votre impact sur la planète. Et quelques pistes pour renforcer votre curiosité économique et votre parcours dans le réacteur des entreprises, en investisseur avisé. Avec un objectif : accroître votre patrimoine !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves

Guide offert : Faire progresser sa rémunération jusqu'à + 20% en 1 an, et gagner 10 ans pour atteindre le poste de ses rêves