Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

En tant que manageur, l’un des principes fondamentaux de votre fonction est de pouvoir atteindre vos objectifs dans les délais et budgets impartis, tout en n’altérant pas la qualité des résultats attendus.

Mais, comment (se) fixer des objectifs ? A quoi ça sert ? Et quelles sont les étapes à respecter pour les atteindre ? 

Je vous propose de voir ensemble en quoi la méthode SMART peut vous aider à concentrer vos forces et à tenir le cap !

Méthode smart

Méthode SMART, qu’est-ce que c’est ? 

Introduite par George T. Doran en 1981, sur la base des travaux de Peter F. Drucker, spécialiste en gestion des entreprises, qui développait le concept de management par objectifs, en 1954, la méthode SMART est une démarche qui se construit autour d’objectifs simples dénommés “Objectifs SMART”. 

En effet, SMART est un moyen mnémotechnique pour retenir une méthode qui est à la fois simple et pleine de bon sens : elle permet de formuler des objectifs de la manière la plus claire, la plus simple et la plus partagée possible. C’est une approche de management orienté résultat. Elle se construit autour d’objectifs SMART et est suivie par des indicateurs SMART. Ainsi, ces derniers ont plus de chances d’être atteints !

En communication interne, appliquer la méthode SMART est vecteur de motivation pour atteindre un but. Elle renforce par ailleurs le sentiment de maîtrise de vos collaborateurs et évite leur démotivation. Car, comme le disait Abraham Lincoln : “Un objectif bien défini est à moitié atteint”.

Par exemple, fixer l’objectif « vends le plus possible » à un salarié peut le démotiver car cette injonction n’est pas assez précise et les résultats sont difficilement mesurables. A l’inverse, un objectif SMART pourrait être : « en tant que nouveau vendeur, développe de 10% les ventes de cette nouveauté d’ici un mois. »

Que signifie SMART ? 

La méthode SMART est constituée de cinq indicateurs (un par lettre). Ceux-ci sont autant de variables permettant de fournir des informations pour chacune des étapes d’un projet, afin d’aider à la bonne prise de décision.

SMART est un acronyme qui décrit les caractéristiques d’un objectif en reprenant la première lettre des mots suivants :

  • S pour Spécifique,
  • M pour Mesurable,
  • A pour Atteignable,
  • R pour Réaliste,
  • T pour Temporellement défini (ou délimité dans le Temps).

En anglais, SMART signifie « intelligent », et c’est l’acronyme de Specific, Measurable, Achievable, Relevant and Timed. 

A quoi sert la méthode smart ? 

Répondre à des objectifs est la raison d’être du marketing. Sans objectifs, il n’y a pas de ligne directrice, pas de stratégie, et surtout vous n’avez aucun moyen de vérifier que les actions mises en place sont efficaces. C’est donc en définissant une stratégie associée à la planification d’actions répondant à des objectifs précis qu’une équipe fonctionne. 

Bien souvent, en entreprise, soit les objectifs ne sont pas reliés à des indicateurs de résultats qui en permettent le contrôle, soit ils ne sont pas réalistes (ni même atteignables). Encore pire : il arrive que les actions qui permettraient de les atteindre ne soient pas budgétées.

C’est pour éviter ces risques et garder toute la motivation de vos collaborateurs qu’il est intéressant d’appliquer la méthode SMART.

A lire aussi  Télétravail : La méthode qui favorise votre bien-être

Méthode SMART : Les étapes pour atteindre ses objectifs

En aidant les managers à définir des objectifs clairs pour atteindre leur but, la méthode SMART est au cœur du management participatif. Et elle peut s’avérer très pratique.

Ainsi, les objectifs doivent être :

  • SPÉCIFIQUES : ne soyez pas généraliste. Au contraire, soyez précis : l’objectif SMART doit être simple et compréhensible. Il doit être positif, clair et doit parler à celui qu’il concerne. Le terme Spécifique est parfois remplacé par Simple pour traduire l’adaptation de l’objectif à la compréhension des individus.
    En somme, définir un objectif Spécifique, c’est fixer un but à une action simple.
  • MESURABLES : les objectifs doivent pouvoir faire l’objet d’une mesure. Il faudra donc clairement définir des indicateurs de qualité et de quantité, et fixer des seuils à atteindre pour pouvoir considérer le niveau d’atteinte de l’objectif.
    S’assurer que l’objectif est Mesurable, c’est déterminer ce par quoi on verra qu’il est atteint.
  • ATTEIGNABLES : les objectifs doivent être suffisamment réalistes pour être atteignables dans la durée du projet. Même ambitieux, ils doivent être acceptés (le A est ici parfois remplacé par Acceptable) par toutes les parties prenantes, partagés, voire co-construits. Le manager est tenu d’écouter, de convaincre et de signer un accord d’objectifs avec ses équipes.
    En clair, vérifier que l’objectif est Atteignable, c’est fixer des étapes.
  • RÉALISTES : un objectif réaliste doit l’être en prenant en compte toutes les contraintes endogènes et exogènes du projet. Ici, Réaliste prend le sens de Pertinent ou Cohérent (Relevant en anglais). Pour être réaliste, un objectif doit aussi prendre en compte nos ressources (temps, énergie, argent) et notre contexte (familial, professionnel, financier, etc.).
    A ce stade, rendre l’objectif Réaliste, c’est se donner les moyens de son ambition.
  • DÉLIMITÉS DANS LE TEMPS : il est indispensable de fixer une limite de temps. En effet, en l’absence d’une durée prédéfinie, les équipes seront incapables de mesurer et de doser leur effort, ce qui pourrait se traduire par une démotivation rapide.
    Fixer un objectif dans le Temps, c’est donner la date d’échéance de l’objectif final.
A lire aussi  Identifier votre Temps Perdu | Conseils et Méthode

Quel est le champ d’application de la méthode SMART ?

Bien ancrée dans les mœurs des pays anglo-saxons (États-Unis en tête), les objectifs et indicateurs SMART sont utilisés dans les domaines du marketing, du management, de la gestion de projet, des ressources humaines, de la pédagogie, du sport, etc. 

Comme le disait Bruce Lee : “Si tu passes trop de temps à penser à une chose, tu ne la feras jamais, à moins de faire une action chaque jour afin d’atteindre ton objectif”. Considérée comme l’un des outils majeurs du “management par objectifs”, la méthode SMART permet, quel que soit le secteur d’activité, d’avancer sur un projet par micro-objectifs successifs. Pour arriver à de meilleurs résultats, elle prend en compte les avis des employés dans la détermination de ceux-ci.

Les avantages de la méthode SMART 

La méthode SMART est simple à utiliser et à mettre en œuvre, réaliste et pragmatique. 

En effet, elle présente quatre avantages majeurs :

  1. Suivre efficacement le projet :  les indicateurs SMART permettent d’établir et de suivre l’évolution de votre projet selon des tableaux de bord, en termes de délais ou de budget ;
  2. Maîtriser les ressources : pour obtenir des résultats, mieux vaut être organisé pour optimiser les ressources tant humaines que matérielles ;
  3. Renforcer la motivation des équipes : la poursuite d’objectifs ambitieux et réalistes garde les équipes motivées. A l’inverse, des objectifs trop faciles à atteindre peuvent être démotivants ;
  4. Maîtriser les risques : comme les objectifs SMART sont des micro-objectifs d’un objectif plus global sur le projet, ils permettent d’avoir une meilleure visibilité sur les tâches à réaliser (et les difficultés à surmonter). Ainsi, vous pouvez anticiper les actions correctives à mettre en place à chaque étape du projet.

Un exemple d’objectif SMART

Puisque «la parole entraîne, l’exemple enseigne» (Joseph Joubert), prenons un exemple pour bien comprendre la méthode SMART. 

Voici un objectif : « Atteindre, d’ici trois mois, 10.000 visiteurs uniques par mois » 

Sachant qu’à date, nous en sommes à 8.000 visiteurs uniques, cet objectif est-il SMART ? 

Vérifions ensemble : est-il ?

  • Spécifique : oui, il définit ce qui doit être atteint et à quel moment ;
  • Mesurable : oui, grâce aux données Google Analytics ;
  • Atteignable : oui, augmenter le nombre de visiteurs paraît pertinent ;
  • Réaliste : oui, une augmentation de 20% en trois mois paraît réaliste (tout en étant ambitieuse) ;
  • Temporellement défini : oui, le délai est fixé à trois mois.

Dans cet exemple, l’objectif remplit toutes les conditions, il est donc bien SMART. 

5 conseils à retenir pour bien utiliser la méthode SMART :

  • Un objectif = une action (spécifique), un indicateur de résultats (mesurable), des étapes (atteignables), des ressources (réalistes) et un calendrier (timing).
  • Si un objectif est trop complexe, scindez-le. Par exemple, un objectif à trois ans peut être “découpé” en objectifs intermédiaires à un an, qui eux-mêmes, dans le cadre d’actions commerciales pourront être ventilés par mois.
  • Ne définissez pas un seul objectif, fixez-vous tous vos objectifs d’un coup. Si vous avez déjà réalisé tout ou partie de vos objectifs, fixez-en de nouveaux, ce sera une bonne occasion de rafraîchir votre to do list.
  • Veillez à ce que les objectifs s’alignent sur la stratégie et se déclinent en cohérence jusqu’aux actions sur le terrain.
  • Vos objectifs doivent être quantitatifs (reliés aux prévisions de ventes et au potentiel du marché) et qualitatifs (tout en tenant compte des ressources de l’entreprise et de sa capacité).

Pour conclure, appliquer la méthode SMART, c’est simple et facile à mettre en œuvre. De plus, nous l’avons vu ensemble, cette démarche présente bien des avantages. En tant que manager, elle vous aidera à mieux suivre l’évolution des tâches à réaliser, tout en restant orienté résultat et à l’écoute de vos équipes. 

A lire aussi  Comment trouver du temps  ? | Facile avec ces 3 méthodes

La méthode SMART est au cœur d’un management bienveillant ! Et je pense fort probable que cette méthode, utilisée depuis 1954, s’enrichisse prochainement de la lettre E. La méthode SMARTE sera celle qui vérifiera que l’objectif défini est également Écologique. On prend les paris ?!

Pour en savoir plus, consultez notre article : “Comment être productif : 11 méthodes pour améliorer son efficacité au travail”. 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •