Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

Les compétences professionnelles représentent le socle sur lequel salariés, travailleurs indépendants, chefs d’entreprise ou personnes en recherche d’emploi seront évalués pour prétendre à un poste. Sur un CV, l’énumération des compétences professionnelles monopolise une bonne partie des informations mises en valeur, à côté des expériences professionnelles.

Mais les compétences professionnelles qui étaient auparavant très recherchées dans le milieu du travail peuvent être aujourd’hui perçues comme un atout secondaire. Le marketing, les modes d’organisation interne en entreprise, les outils de production…, les principaux aspects du monde du travail ne cessent d’évoluer. Pour ne pas être considéré comme un élément devenu obsolète pour une entreprise, développer ses compétences professionnelles à chaque grande étape de sa vie professionnelle est devenu indispensable, et ce quelle que soit la catégorie socio-professionnelle. Pour ne pas se laisser distancer par les nouveaux talents qui entrent dans le marché du travail, voici nos conseils afin de rester informé.e et formé.e sur les nouvelles compétences à acquérir. 

Développer ses compétences professionnelles

Row of business people listening to presentation at seminar with focus on smiling woman looking at camera

Qu’est-ce qu’une compétence professionnelle ?

Une compétence professionnelle s’entend au sens large. Selon le poste pourvu ou à pourvoir, différentes compétences professionnelles seront exigées ou appréciées.

Il s’agit en soi de savoir-faire et de savoir-être demandés pour occuper un emploi. De ce fait, la liste des compétences professionnelles est conséquente et en perpétuelle évolution. 

Concernant un savoir-faire, en début de carrière il s’agit des connaissances et compétences acquises suite à un diplôme, du CAP au doctorat, en passant par des compétences acquises désormais sans diplôme, mais tout aussi reconnues comme les compétences de “codeur” au sortir de l’école 42 qui est gratuite pour celles et ceux sélectionnés.

À côté du parcours classique des études et parcours formateurs, les compétences professionnelles peuvent également être acquises et reconnues par la multiplication des expériences professionnelles. Cette reconnaissance passe notamment par le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE). 

Au-delà du savoir-faire, une part de plus en plus importante est également attribuée au savoir-être. Le savoir-être fait également partie des compétences professionnelles. À diplôme égal, le savoir-être fait de plus en plus la différence entre deux candidats à un emploi. Un savoir-être représente par exemple une capacité à être autonome dans son travail, à être force de proposition, à faire preuve de diplomatie au sein d’une équipe, à être un leader qui joue collectif…

Quels sont les enjeux ?

Une fois un diplôme ou une VAE acquis, la formation professionnelle ne doit pas s’arrêter à ces compétences professionnelles. L’enjeu principal pour tout salarié est de rester un élément compétent au sein d’une entreprise. De cet enjeu principal, découlent plusieurs autres conséquences :

  • se voir proposer une évolution de carrière ;
  • obtenir une augmentation de sa rémunération ;
  • retrouver facilement un emploi en cas de perte d’emploi ;
  • se voir proposer de nouvelles opportunités professionnelles ;
  • se positionner en tant qu’expert dans son domaine d’activité ;
  • améliorer sa productivité au travail ;
  • gagner en crédibilité dans son travail.

Cette liste n’est pas exhaustive et chaque emploi amène son lot d’enjeux concernant le développement des compétences professionnelles. 

Quelles sont les nouvelles compétences à acquérir ?

Les nouvelles compétences à acquérir dépendent de la nature de l’emploi. Lorsque vous êtes en poste depuis plusieurs années, vous pouvez éprouver des difficultés à saisir les nouvelles compétences qui sont attendues dans votre secteur d’activité.

Certaines compétences manquantes à votre CV peuvent facilement vous apparaître lorsque :

  • vous éprouvez des difficultés à effectuer une ou plusieurs tâches faisant désormais partie de vos fonctions ;
  • vos missions nécessitent la sous-traitance de certains actes à des collègues qui sont plus compétents que vous sur ces sujets ;
  • vous devez refuser certaines opportunités professionnelles, car vous ne maîtrisez pas certaines compétences exigées (ex. : parler couramment anglais).

Si vous souhaitez rester compétitif sur le marché du travail, pensez également à :

  • consulter plusieurs offres d’emploi concernant votre domaine d’activité, afin de recenser les principales compétences demandées pour occuper un emploi égal ou similaire au vôtre et qui manquent à votre CV ;
  • demander auprès des centres de formation et de gestion des entreprises les nouvelles compétences appréciées dans votre secteur d’activité.

Pour vous aider à lister les nouvelles compétences à développer, une étude de l’entreprise américaine Degreed spécialisée dans l’apprentissage et le développement des entreprises révèle que les 10 nouvelles compétences les plus demandées en 2021 sont :

  1. la maîtrise de l’informatique (ex. : utilisation d’un logiciel de centralisation des données au sein de l’entreprise) ;
  2. une facilité dans la communication et la maîtrise de la négociation ;
  3. la créativité ;
  4. la capacité à asseoir son leadership au sein d’une équipe ;
  5. la capacité à gérer de manière autonome des projets ;
  6. être force de proposition, avoir un sens critique et être réactif dans la prise de décision ;
  7. avoir le sens du relationnel ;
  8. être capable de se former en continu aux attentes et aux besoins de l’entreprise ;
  9. savoir traiter et analyser des informations complexes ;
  10. avoir des notions dans la conception technique et l’ingénierie. 

Cette étude nous montre bien la part prépondérante des savoir-être dans les nouvelles compétences professionnelles à acquérir. Ces nouvelles compétences ne sont pas toujours enseignées au sein des cursus classiques et nécessitent bien souvent des formations et des expériences complémentaires durant sa carrière professionnelle.

Comment se former ?

Pendant votre carrière professionnelle, plusieurs options se présentent à vous pour vous former. 

Concernant le savoir-être, vos compétences nouvellement acquises seront davantage visibles et appréciées lors de vos entretiens professionnels et au fur et à mesure de votre intégration au sein d’une entreprise.

Pour vous former, vous pouvez :

  • utiliser vos droits à la formation que vous avez acquis sur votre compte personnel de formation (CPF) ;
  • vous auto-former en choisissant des supports d’information pertinents et fiables dans votre domaine d’activité ;
  • vous inscrire auprès d’organismes de formation privés.
  • Comment utiliser vos droits sur votre compte personnel de formation ?
A lire aussi  Bilan de compétences : Avantages, conditions d'accès, déroulement, prix

Depuis 2018, tous les actifs bénéficient de droits à la formation cumulés sur leur compte personnel de formation (CPF). Que vous soyez salarié.e dans le secteur public ou le secteur privé ou bien encore travailleur.euse indépendant.e, vous cumulez des droits à la formation pour chacune de vos années d’activité.

Pour connaître la somme que vous avez accumulée afin de financer une formation, vous pouvez vous connecter sur « moncompteformation.gouv.fr ».

Si vous avez acquis suffisamment de droits à la formation, vous pouvez ensuite choisir votre formation. Nous vous conseillons à cette étape de choisir une formation proposée sur le site « moncompteformation ». Vous serez ainsi assuré.e de choisir une formation de qualité pouvant être financée par vos droits CPF.

Une fois votre formation choisie, vous pouvez vous inscrire directement en ligne via votre compte CPF.

Si le prix de la formation est supérieur à la somme que vous avez acquise sur votre CPF, vous devrez régler le reste à payer directement en ligne par carte bancaire.

L’auto-formation : choisir les bons supports d’information

Le principal désavantage dans l’auto-formation est l’absence de cadre concernant les informations que vous allez assimiler.

Pour vous auto-former efficacement, nous vous conseillons de lister auparavant les compétences professionnelles que vous souhaitez développer. 

Ensuite, veillez à choisir des supports d’information fiables, qui vous proposent des informations justes, vérifiées et actualisées.

Plusieurs supports d’information peuvent être consultés dans ce cas, comme :

  • des livres et des ouvrages d’auteurs reconnus dans le milieu professionnel ;
  • des conférences disponibles en ligne ;
  • des sites internet alimentés et gérés par des professionnels reconnus et diplômés.

Tout type de support peut ainsi vous offrir de précieuses informations pour développer vos compétences. Il peut s’agir aussi bien de contenus diffusés librement et gratuitement sur Internet, que de contenus payants. L’important est de choisir des sources d’information fiables et de vous faire accompagner par des Experts si besoin.

S’inscrire à des formations en ligne

Le développement des formations en ligne est exponentiel ces dernières années, tant la demande est grandissante auprès des salarié.e.s et des indépendant.e.s. 

Là encore, il est essentiel de choisir une formation de qualité qui vous permettra d’acquérir des compétences présentant une réelle valeur ajoutée sur votre CV.

Pour cela, vous pouvez notamment vous fier à la certification Qualiopi délivrée par le comité français d’accréditation (le COFRAC). Ce comité applique un référentiel national de qualité pour juger de la qualité et de la pertinence des formations qui souhaitent obtenir cette certification. 

Bon à savoir : si vous choisissez une formation certifiée Qualiopi, vous pouvez faire financer cette formation ou une partie de cette formation par vos droits CPF ou par l’OPCO dont dépend votre entreprise.

Comment mettre en avant ses nouvelles compétences ?

Une fois que vous vous êtes formé.e à de nouvelles compétences, vous devez pouvoir les mettre en avant au sein de l’entreprise.

Si vous avez suivi une formation vous permettant d’acquérir un certificat de formation, vous pouvez ajouter ce diplôme à votre CV et informer votre employeur de vos nouvelles compétences avec votre certificat à l’appui.

Pour ce qui est de l’auto-formation, n’hésitez pas à prendre des initiatives au sein de l’entreprise sur des missions où vos nouvelles compétences professionnelles pourront être mises à profit. Vos collègues et collaborateurs pourront ainsi constater par eux-mêmes que vous vous êtes formé.e à d’autres compétences professionnelles vous permettant d’avoir accès à d’autres opportunités professionnelles. 

Se former tout au long de la vie est mon credo depuis ma formation initiale option “Gestion des Ressources Humaines” et ma fonction de Responsable Formation d’une Business Unit de 500 salarié.es. Vous avez aujourd’hui de nombreux leviers en mains pour que votre développement personnel soit en grande partie financé. La balle est dans votre camp. Alors prenez confiance en vous, organisez ce moment rien que pour vous et osez !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •