Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
⏱ Temps de lecture : 6 minutes

Développer son leadership s’avère fondamental à l’heure où le marché du travail connaît une profonde mutation. De nos jours, il est essentiel de s’adapter aux changements. Les entreprises sont désormais à la recherche de profils managériaux, avec le leadership comme soft skill maîtrisé. Elon Musk, Theresa May, Martin Luther King… qu’ont-ils en commun ? Ce sont des individus audacieux, humbles, et passionnés ! Un pied dans l’avenir, le leader est le guide et le moteur de ses équipes. Certains d’entre nous possèdent une prédisposition au leadership. Pour d’autres, il s’agit d’une compétence subtile dont le développement découle d’un apprentissage. Dans cet article, Womaccelerator vous livre ses secrets pour apprendre à cultiver votre leadership !

Développer son leadership : adopter le bon état d’esprit

Adopter une attitude de leader

Vous vous demandez comment devenir un véritable leader ? Aujourd’hui, le monde de l’entreprise évolue. À l’ère du numérique, les postures managériales classiques ne fonctionnent plus. Au revoir le management à l’ancienne, bonjour le management bienveillant ! Ainsi, tout le monde s’interroge sur l’acteur clé de l’entreprise moderne : le leader.

Pour développer son leadership de manager, il faut d’ores et déjà adopter l’attitude appropriée. Pensez à Steve Jobs. Qui est-il ? Pourquoi est-il devenu indispensable dans le fonctionnement de son entreprise ? De même, pour quelle raison Nelson Mandela s’est érigé au rang de figure incontournable aux yeux de son peuple ?

En effet, les leaders possèdent des qualités communes : 

  • Le courage. Votre sens du courage vous différencie-t-il des autres managers ? Réfléchissez-y. Qu’est-ce qu’un leader, s’il ne prend pas de risque ? La prise de décisions fait partie intégrante de sa mission. Le leader peut-il abandonner à chaque nouvel obstacle ? Non, il ne dispose pas d’une personnalité démissionnaire. C’est un individu audacieux et déterminé. Pour demeurer le pilier de son équipe, le leader fait preuve de fermeté et de solidité quelles que soient les difficultés. De plus, il se transforme en bouclier humain. En effet, il se doit de protéger son équipe. Lorsque les choses ne se déroulent pas comme il l’avait prévu, il n’incrimine pas ses collaborateurs. Leur responsabilité est la sienne. Enfin, le leader est un visionnaire et sait exactement ce que cela implique. Il n’hésite pas une seule seconde à sortir de sa zone de confort. L’échec ne l’effraie pas. Il est conscient qu’il s’agit d’un levier crucial du processus d’apprentissage. S’il ne commet pas d’erreur, le leader n’apprend pas. 

 

  • L’humilité. Qui n’a jamais connu un manager qui s’approprie les réussites de son équipe ? Pourtant, un leader privilégie toujours l’intelligence collective : il s’agit du b.a.-ba de son management. Bien souvent, l’humilité différencie les bons des mauvais chefs d’équipe. Lorsqu’on souhaite développer son leadership, la chose la plus importante est d’œuvrer dans l’ombre. En effet, le leader a d’autres chats à fouetter ! Ce dernier pense stratégie, organisation, besoins de son équipe. En adoptant une attitude humble, le leader est assuré de gagner la confiance de ses collaborateurs.

 

  • La passion. Vous avez déjà pensé à aiguiser vos capacités de leader par le biais d’une formation ? Soyez toutefois conscient d’une chose : la passion est au cœur de l’état d’esprit du leader. Il est temps de vous interroger. Aimez-vous votre profession ? Êtes-vous heureux de vous lever le matin, en sachant que vous devez aller travailler ? Si la réponse est oui, développer votre soft skill leadership s’avère fondamental. Grâce à elle, vous abordez le management sous un angle nouveau. Vous souhaitez évoluer au sein de votre entreprise ? Bien sûr, une compétence de leadership est un atout majeur ! Womaccelerator peut vous aider. Recevez les 2 premiers modules de notre programme 100 % digital qui vous fait gagner 10 ans de vie professionnelle !

Entretenir son ouverture d’esprit

Vous détenez les principales qualités d’un leader ? Vous êtes sur la bonne voie. La sphère du leadership est vaste. Ainsi, il en existe de multiples déclinaisons : leadership chef de file, leadership bienveillant, leadership agile, leadership conscient, leadership à impact positif (un concept développé par Wom Accelerator)… Bien que divers styles soient pratiqués, des similitudes sont observées chez les leaders. 

Sans ouverture d’esprit, tout bon chef d’équipe demeure cloîtré entre 4 murs, avec un projet qui n’avance pas. Celui-ci sait qu’il ne se suffit pas à lui-même. C’est pourquoi, il a soif de s’enrichir au contact d’autrui. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Le leader compte bien en profiter ! 

Ce manager des temps modernes apprend notamment de : 

  • son équipe ;
  • son réseau professionnel ; 
  • son cercle familial et amical ;
  • exemples de leaders reconnus, ouvrages, etc.

À tout moment, le leader est prêt à se remettre en question. Eh oui, pour garder le bon cap, il doit sans cesse s’interroger sur : 

  • Ses techniques et méthodes de management. Comment s’assurer d’être un excellent leader ? Si vous ne posez pas la question, vous ne le saurez probablement jamais. C’est pourquoi, de nombreux managers demandent régulièrement à leurs subordonnés une rétroaction. Voilà un procédé qui répond à la question << comment développer son leadership ? >>. Il s’agit d’un feedback sur votre rôle et vos capacités de leader. Ce n’est pas l’étape la plus drôle, mais elle vous permet de grandir comme aucune autre. Que faire si mes collaborateurs voient beaucoup de points négatifs dans mon leadership ? Soufflez et acceptez les reproches. Les premières fois, la rétroaction n’est évidente pour personne, en particulier quand on a à cœur de bien faire. Toutefois, exécutée en toute bienveillance, il s’agit d’une arme mise à votre entière disposition. Grâce à cet exercice, vous avez connaissance de vos points faibles. Womaccelerator vous conseille de vous prêter au jeu de la rétroaction. Si vous avez la volonté de vous améliorer, vous deviendrez chaque jour un meilleur leader.

 

  • Son système de valeurs et sa vision. En effet, un leader en est l’incarnation. L’authenticité se trouve au cœur de sa posture. Comment lui accorder sa confiance s’il ne respecte pas les valeurs qu’il prône ? C’est tout à fait impossible. Le comportement du chef de file s’avère exemplaire. Il en va de sa crédibilité. Dans son organisation quotidienne, il compose en fonction de son système de valeurs. En outre, il récompense les membres de son équipe qui l’imitent.

Développer son leadership relationnel

Vous guidez votre équipe avec courage, humilité et passion ? Vous mettez un point d’honneur à cultiver votre ouverture d’esprit ? Petit à petit, vous devenez un leader hors pair ! Désormais, il ne vous reste plus qu’à aiguiser votre leadership relationnel. Faites-en une habitude.

Le leader place ses collaborateurs au centre de ses préoccupations. Il n’est pas là pour les diriger, mais plutôt pour les servir. Cependant, les conditions matérielles ne suffisent guère. Vous souhaitez accroître la créativité de votre équipe ? Affinez votre intelligence relationnelle et mettez-la au service de votre projet.

Bien souvent, les collaborateurs se rallient à la vision du leader, en considération des conditions humaines qui leur sont apportées sur leur lieu de travail. Pour être productive, une équipe doit être harmonieuse et épanouie. Ainsi, la compétence de leadership implique de :

  • Valoriser les succès de l’individu. Quelle meilleure reconnaissance que celle de son chef d’équipe ? L’entreprise a trop longtemps ignoré les salariés auxquels elle devait son succès. Aujourd’hui, les temps changent. Le travail du collaborateur doit être récompensé. La reconnaissance au travail est gage d’amélioration. Ne cessez jamais de valoriser vos collaborateurs ! 

 

  • Valoriser les succès d’équipe. Comment vous sentez-vous lorsque votre équipe accomplit une tâche avec brio ? Pensez-y. Joie, euphorie, fierté… Les sentiments se mélangent. Lorsqu’il y a une reconnaissance du travail accompli, ils se décuplent. Le leader sait à qui revient les succès. Lorsque la situation s’y prête, il n’hésite pas à féliciter son équipe. La valoriser renforce la cohésion et le bien-être ensemble. Cela permet d’unir et de mobiliser ses collaborateurs.

 

  • Harmoniser les relations d’équipe. Des tensions internes nuisent à l’efficacité de votre équipe ? Dans le monde du travail, tout n’est pas toujours rose. En général, on passe une bonne partie de la journée aux côtés de nos collaborateurs. Il n’est pas toujours facile d’être sur la même longueur d’ondes. Néanmoins, lorsque les désaccords se transforment en tensions, c’est au leader que revient la tâche d’apaiser les esprits. Les problèmes d’équipe se règlent en interne, dans le respect et la discrétion. Le leader montre l’exemple et incite l’entraide et la bonne entente. Par exemple, créer des binômes solidifie les liens d’équipe au même titre que les déjeuners ou les soirées bowling.

 

  • Communiquer. De quelle manière communiquez-vous avec vos subordonnés ? Qu’est-il possible d’améliorer ? Chez Womaccelerator, nous prônons une communication active, bienveillante, et transparente. Favorisez les échanges avec vos collaborateurs. Lors des réunions d’équipe, présentez-leur la stratégie d’entreprise et impliquez-les. Fixez des objectifs clairs, avec la possibilité pour les membres de votre équipe d’exprimer leur opinion. La communication, comme le partage d’informations, aboutit à une relation de confiance. Il s’agit d’une marque de considération. 

 

  • Être à l’écoute et disponible. Un problème de voiture ? Un enfant malade ? Un souci de famille ? Soyez compréhensif. Personne n’est parfait et il arrive à tout le monde d’avoir des problèmes. Si l’un de vos collaborateurs tient à s’entretenir avec vous, recevez-le rapidement. En faisant preuve d’humanité et de bienveillance, vous engendrez le respect de votre équipe. 

Notre Wom-conclusion : Un bon leader donne confiance, fédère, et instille le désir de s’impliquer au sein de l’entreprise. Pour aiguiser votre compétence en matière de leadership, cultivez votre état d’esprit.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
A lire aussi  Faire bouger les lignes en entreprise avec humour : Interview Michèle Côme